Les parents imposent un régime vegan au bébé, il souffre de rachitisme et de fractures

Les parents imposent un régime vegan au bébé, il souffre de rachitisme et de fractures

Publié le 24/12/2018 à 10:56 - Mise à jour à 10:58
©Activedia/Pixabay
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

En Australie, des parents ont plaidé coupable devant un tribunal pour des maltraitances sur leur petite fille encore bébé à qui ils avaient imposé un régime vegan strict. L'enfant souffre aujourd'hui d'un rachitisme sévère.

Ils ont reconnu devant la cour que leur choix était très préjudiciable pour leur enfant. Un couple de parents a admis lors de son procès que le rachitisme de leur fille était issu de leurs convictions en faveur du véganisme, les ayant poussé à imposer à un nourrisson un régime totalement inadapté. Le bébé, âgé de 19 mois, souffre aujourd'hui d'un rachitisme avancé comme le rapporte dimanche 23 la presse anglo-saxonne.

Les faits se déroulent en Australie. Les parents âgés de 34 et 32 ans ont plaidé coupable devant le tribunal de leur négligence ayant entraîné de graves conséquences pour sa santé. Et, à la barre, l'affaire a levé le voile sur les pratiques de ces parents de trois enfants sur leur petite dernière, depuis placé dans une famille d'accueil.

Pour respecter leurs convictions en faveur du régime vegan, ils n'offraient à leur enfant que de l'avoine et du riz au lait au petit-déjeuner, une tranche de pain avec de la confiture ou du beurre de cacahouète pour le déjeuner, et du tofu ou du riz pour le diner. Quand l'enfant ne voulait pas manger le soir, ses parents lui redonnaient de l'avoine.

Sans surprise, l'enfant a rapidement développé de graves problèmes de santé ayant amené son admission à l'hôpital en mars dernier. C'est à ce moment-là que la mère de famille a expliqué aux médecins le régime de sa fille déclenchant l'affaire judiciaire.

Lire aussi: Vegan, végétarien ou omnivore: quelles carences pour quelle alimentation?

La petite fille souffre de carences en calcium, en phosphate, en vitamine A et B12, en fer et en zinc. Son système osseux était si faible que l'enfant souffrait de plusieurs fractures et ses os auraient pu se casser sur un simple choc. Restée un mois hospitalisée, les médecins ont noté qu'elle n'avait pas rampé ni cherché à s'exprimer, signes d'un retard marqué. Elle ne pesait que 4,9 kilogrammes. Même lors des soins d'urgence, la mère a encore essayé d'imposer ses vues. Alors que les médecins continuaient à la nourrir via un régime végétalien, avec cependant de vrais apports nutritionnels, la mère a exigé que sa fille ne mange pas de soja, jugé "rempli d'hormones". Sans surprise, la petite fille n'était vacciné contre aucune maladie, n'avait pas de suivi médical et n'avait même pas de numéro de sécurité sociale.

Les parents, eux, seront convoqués de nouveau devant la justice le 16 janvier pour connaître leur peine.

Voir aussi:

Actions vegan: des bouchers du Nord font appel à des vigiles

Peut-on être vegan et faire du sport?

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les parents ont plaidé coupable d'avoir imposé un régime vegan à leur bébé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-