Le trajet en train se finit dans la benne de tracteur

Le trajet en train se finit dans la benne de tracteur

Publié le 08/01/2020 à 15:45 - Mise à jour le 09/01/2020 à 12:19
Capture d'écran Twitter/Thomas Portes
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A
Leur train est tombé en panne en rase campagne, dans le Lot-et-Garonne. Faute de chemin praticable, des dizaines de passagers ont dû embarquer dans des bennes de tracteur. 
 
Voilà un voyage dont ils se souviendront certainement longtemps! Il est encore tôt ce dimanche 5 janvier pour les passagers du train Bordeaux-Marseille tranquillement installés dans leurs wagons. Vers 7h20, ceux qui espéraient finir ici leur nuit en sont pour leurs frais: une déflagration se fait entendre, une vitre explose, l’électricité est coupée. 
 
 
Sans électricité ni chauffage
 
Où se trouve alors le train? Sur la commune d’Ayet, en pleine campagne lot-et-garonnaise. Le jour commence à peine à se lever, l’atmosphère extérieure baigne dans la brume, les champs s’étendent à perte de vue. Sans électricité ni chauffage, les infortunés passagers patientent là durant presque quatre heures, sans se douter de la suite des événements.
 
Au bord de route valises en main
 
La SNCF met en effet des bus de substitution à leur disposition, le train ayant arraché un kilomètre de caténaire. Seulement voilà, ces véhicules ne peuvent absolument pas parvenir jusqu’au train. Le chemin qu’ils devraient emprunter est trop boueux. Valises en main, voici donc nos passagers en bord de route à se demander comment rejoindre les cars. 
 
Dans les bennes des tracteurs
 
A quelques dizaines de mètres, un agriculteur observe la scène. L’homme est prompt à rendre service, il va chercher tracteur et remorque, invite un de ses collègues à faire de même, et propose son aide. Ni une ni deux, nos passagers sont embarqués dans les bennes des tracteurs, direction une route praticable. 
 
« On a pris ça à la rigolade », témoigne Maryse, une retraitée, dans le journal Sud-Ouest. Pas tout le monde cependant, comme on peut le constater sur les réseaux sociaux. Quant aux sympathiques agriculteurs, ils ont gagné, outre la considération des passagers, un aller-retour en gratuit… en train évidemment. 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les passagers du Bordeaux-Marseille embarquent dans les bennes des tracteurs

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-