Les policiers contrôlent un conducteur ivre et tombent sur un djihadiste recherché

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 18 mars 2019 - 11:31
Image
La police demande aux internautes de ne pas relayer une vidéo de torture
Crédits
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
Des hommes de la brigade anticriminalité de Paris ont interpellé un djihadiste fiché S.
© DENIS CHARLET / AFP/Archives

La brigade anticriminalité de Paris a interpellé un djihadiste recherché dans la nuit de dimanche 17 à ce lundi 18. Il était le passager d'une voiture conduite par un homme ivre sur les Champs-Elysées. Le passager, fiché S, a été placé en garde à vue.

Un simple contrôle a permis l'arrestation d'un fiché S recherché peu avant 3h du matin ce lundi 18 à Paris. Les policiers de la brigade anticriminalité pensaient simplement contrôler un chauffard à l'angle des Champs-Elysées et de la rue Dutuit, dans le 8e arrondissement.

L'homme qui conduisait la Citroën "présentait tous les signes de l’ivresse", a expliqué une source proche du dossier au Parisien.

Les policiers ont donc aussi contrôlé les papiers de l'homme présent à côté du conducteur. C'est là qu'ils ont découvert qu'il était ffiché S et faisait l'objet de trois fiches de recherches, dont une fameuse fiche S.

A voir aussi: La femme du djihadiste Jean-Michel Clain ne regrette rien et refuse de retourner en France

L'homme considéré comme dangereux faisait d'ailleurs aussi l'objet d'un mandat d'arrêt pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme, en région parisienne mais aussi en Bulgarie.

C'est entre autre à cause de ses déplacements à l'étranger que djihadiste avait retenu l'attention des autorités.

Il a été immédiatement interpellé et placé en garde à vue avant d'être pris en charge par un service spécialisé.

Son compagnon qui conduisait le véhicule a lui aussi été interpellé et placé en garde à vue pour conduite en état d'ivresse.

A lire aussi:

Enfants de jihadistes retenus en Syrie: la France visée par une nouvelle plainte à l'ONU

L'ancien maire de Nice veut fusiller les djihadistes français avec des balles sur lesquelles on aurait uriné

La France va libérer une trentaine de djihadistes en 2019 (ministre)

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don