Les Survivants: le collectif anti-IVG utilise la mort de Simone Veil pour la promotion du mouvement anti-avortement

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Les Survivants: le collectif anti-IVG utilise la mort de Simone Veil pour la promotion du mouvement anti-avortement

Publié le 05/07/2017 à 16:05 - Mise à jour à 16:22
©Capture d'écran/ Simoneveil.com
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le collectif anti-IVG, "Les Survivants" a mis en ligne un web-documentaire ce mercredi sur le site internet simoneveil.com afin de faire de la communication autour de leur mouvement. Il avait acquis le nom de domaine en septembre 2016.

Elle était la porteuse de la loi dépénalisant le recours à l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Le site internet simoneveil.com a été mis en ligne ce mercredi 5, quelques heures après les obsèques de Simone Veil. C'est le collectif Les Survivants qui a acheté le domaine du nom de l'ancienne ministre de la Santé, décédée vendredi 30, en septembre 2016.

Quelques heures après l'annonce d'Emmanuel Macron de faire rentrer au Panthéon Simone Veil et son mari, le collectif anti-IVG a publié un web-documentaire décrivant, "une femme trahie dans ses intentions puisque sa loi n'existe plus tant elle a été modifiée et parce que la légalisation de l'avortement n'a pas amélioré la santé des femmes bien au contraire". L'objectif premier était de "troller" se félicite l'organisation sur Twitter.

Ce n'est pas la première action choc du collectif cette année. En avril dernier, une campagne publicitaire sauvage avait été menée dans le métro parisien pour interpeller les candidats à la présidentielle sur leur position concernant l'avortement.

Du côté du collectif, le leader du mouvement, Emile Duport, a déclaré au Parisien,"elle (Simone Veil) était au centre des débats de son vivant, il n'y a aucune raison qu'elle ne le soit pas après sa mort. Comme sa personne et sa loi ont été utilisées par certaines personnes, on sait que l'on va être accusés nous-mêmes de l'instrumentaliser. Nous, on espère que sa famille ne sera pas blessée". Le leader du mouvement décrit ce web-documentaire comme un "travail de pédagogie" sur le site de L'Obs.

Les réactions sur Twitter sont nombreuses. Pour l'instant, aucune indication ne montre que ce site internet pourrait être pris en compte par la loi sur le délit d'entrave à l'IVG sur internet.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le collectif anti-IVG, "Les Survivants" a publié ce mercredi un web-documentaire décrivant Simone Veil comme une "femme trahie".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-