Les traductions racistes, antisémites et islamophobes du site Reverso (photos)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 01 mars 2019
Mis à jour le 01 mars 2019
Image
Des hommes coiffés d'une kippa participent à un rassemblement contre l'antisémitisme, le 14 mai 2018 à Berlin
Crédits
© Boris Roessler / dpa/AFP/Archives
Des messages à caractère antisémites se sont retrouvés sur le site de traduction Reverso.
© Boris Roessler / dpa/AFP/Archives

Des messages à caractère antisémites, mais aussi racistes et islamophobes, se sont retrouvés sur le site de traduction Reverso. La société a présenté ses excuses et dit tout mettre en oeuvre pour résoudre le problème. 

Le site de traduction en ligne Reverso est dans la tourmente. Des internautes ont en effet repéré que qu'un grand nombre d'exemples de traductions comprenant des messages à caractère antisémite, raciste ou islamophobe.

En traduisant le mot anglais "nicer" (plus gentil) vers le français, Reverso affichait notamment en exemple la phrase suivante: "Hitler était beaucoup plus gentil envers les juifs qu'ils le méritaient". Problème similaire quand on cherchait le mot "jews" ("juifs", en français): parmi les phrases proposées contenant une traduction de ce mot s’affichaient "il y a trop de juifs par ici", "les juifs souillent le sang allemand" ou encore "c’est pourquoi les juifs sont si dangereux".

Des faits qui ont fait réagir La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) a dénoncé sur Twitter "des propositions de traductions trempées dans l'antisémitisme".

Par ailleurs, d'autres internautes ont signalé des propos islamophobes ou racistes.

Lire aussi - En France, le "combat sans fin" contre l'antisémitisme

Le PDG du site français, Theo Hoffenberg, a expliqué que le service "contexte" du site aidait à la traduction d'une dizaine de langues en s'appuyant sur des textes collectés en ligne, par exemple dans des sous-titres de films et séries. "C'est là qu'on va trouver la langue parlée, idiomatique, avec des expressions familières, dont les utilisateurs sont friands", souligne-t-il. Theo Hoffenberg a promis une correction "dans la journée" pour l'exemple "fâcheux, horrible" cité par la Licra. "On n'a jamais eu d'exemples aussi choquants qui nécessitent une correction aussi rapide", a souligné le patron du site.

"Si vous prenez un film comme Inglourious Basterds, par exemple, vous pouvez y trouver des phrases très dures. On pourrait aussi trouver ce type de phrases dans un livre expliquant: «Voici ce que certaines personnes soutiennent»", a-t-il expliqué auprès du Monde. Et d'ajouter: "C’est impossible de les filtrer manuellement, on a plus de quatre-vingts combinaisons de langues et cent millions d’exemples (de courtes phrases) par langue".

Sur son compte Twitter Reservo s'est dit "désolé de la visibilité d'exemples inacceptables. Ils ne sont plus visibles sur des recherches normales et nous lançons de nouveaux filtres".

Voir:

Antisémitisme: la vie plus tout à fait normale d'un restaurateur à Berlin

Dieudonné poursuivi en Suisse pour son négationnisme et son antisémitisme

"On nous colle" une "étiquette": des Gilets jaunes face à l'antisémitisme