L'Hermione a largué les amarres en direction de l'Amérique

L'Hermione a largué les amarres en direction de l'Amérique

Publié le 19/04/2015 à 09:55 - Mise à jour le 20/04/2015 à 13:44
©Houpline Renard/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

Samedi 18, la réplique de l'Hermione, le navire qui emmena en 1780 La Fayette se battre pour l’indépendance américaine au côté de George Washington, est partie de l’île d’Aix pour un périple de six semaines et 13.000 kilomètres en direction des Etats-Unis.

Ca y est, l’Hermione a largué les amarres. Samedi 18 à 22h35, la réplique du navire qui emmena en 1780 La Fayette se battre pour l’indépendance américaine au côté de George Washington est partie de l’île d’Aix sous la pluie pour un périple de six semaines et 13.000 kilomètres en direction des Etats-Unis.

Au cours de la longue journée de festivités populaires sur les berges de la Charente qui a précédé le départ du trois-mâts, Barack Obama et François Hollande ont présenté l’Hermione comme un symbole de"plus de deux siècles d’amitié" entre la France et les Etats-Unis.

"Vous avez été nombreux à vouloir vivre cette journée historique qui marquera les esprits en France et aux Etats-Unis", a lancé le président de la République saluant un "chef d’œuvre collectif" qui "porte le message de la volonté, et de la liberté". "S’il y avait encore des sceptiques, des cyniques, des aveugles, qui prétendaient qu’il était vain de rêver, cette belle journée était la meilleure réponse que la France pouvait leur apporter", s’est félicité François Hollande devant les dizaines de milliers de curieux rassemblés pour l’occasion.

"C'est l'accomplissement d'un rêve fou ! ", s'est, quant à lui, enthousiasmé Benedict Donelly, président de l'Association Hermione-Lafayette, à l’origine de cet ambitieux projet de reconstruction commencé il y a dix-sept ans à Rochefort, là-même où la frégate originelle fut mise en chantier en 1778.

La réplique du navire, long de 65 mètres, large de 11,20 mètres et lourd (à vide) de 1,160 tonnes, a été réalisée avec les mêmes méthodes de construction de l’époque pour la bagatelle de 25 millions d’euros. Le coût de la navigation, quant à lui, dépasse les 5 millions d’euros. Mais si le projet est en parti financé par l’argent public, il n’aura jamais pu aboutir sans la contribution des particuliers et des mécènes.

Sauf vents contraires, l'"Hermione bis", dirigée par le commandant Cariou, devrait accoster le 5 juin prochain à Yorktown (Virginie) , aux Etats-Unis pour la première de ses onze escales sur la côte Est. Cette ville est chargée de symboles puisque c’est là que les "insurgés" américains et leurs alliés français ont remporté la bataille qui a tout changé contre l’armée anglaise le 19 octobre 1781.

Puis, un mois plus tard, l’Hermione arrivera en grande pompe dans la baie de New York, escortée de centaines de bateaux pour la grande parade du 4 juillet, jour de l’indépendance américaine. Spectacle garanti. 

(Voir ci-dessous un extrait du discours de François Hollande dans cette vidéo de France TV):

 

 

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le 18 avril au soir, la réplique de l'Hermione a largué les amarres en direction de l'Amérique.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-