Lille: grièvement blessé par des tirs de policiers, il succombe à ses blessures

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Lille: grièvement blessé par des tirs de policiers, il succombe à ses blessures

Publié le 02/01/2019 à 07:21
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un jeune homme blessé par la police début décembre à Lille a finalement succombé à ses blessures dans la nuit de la Saint-Sylvestre. Sa famille demande des explications.

Les proches du défunt exigent l’ouverture d’une information judiciaire et la désignation d’un juge d’instruction. Un jeune homme de 24 ans, grièvement blessé par des tirs des forces de l'ordre à Lille dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre, a finalement succombé à ses blessures après plus d'un mois de coma dans la nuit du lundi 31 au mardi 1er janvier. 

Comme le rapporte La Voix du Nord, les faits avaient eu lieu alors que les policiers surveillaient un véhicule de location qui n’avait pas été rendu à temps et signalé aux autorités rue de Solférino. Le jeune homme abattu, au volant d'un monospace, venait de déposer un passager à proximité de la voiture recherchée ce qui a provoqué la mise en action du dispositif policier qui a interpellé l'individu.  

Le jeune homme aurait alors paniqué et tenté de prendre la fuite. Sa famille a précisé qu'il était en règle au moment des faits. Les policiers ont alors ouvert le feu, touchant le conducteur au niveau du ventre.

Lire aussi - Un Gilet Jaune dans le coma à Toulouse, gravement blessé par un tir de flash-ball

La Direction départementale de la sécurité publique explique avoir eu recours à un coup de feu "en légitime défense pour stopper le véhicule". Le Samu est rapidement arrivé sur place pour prendre en charge le blessé qu'il a réussi à réanimer lors du trajet vers l'hôpital. Placé dans le coma, il a succombé dans la nuit de la Saint-Sylvestre.

Sa famille demande désormais l’ouverture d’une information judiciaire et la désignation d’un juge d’instruction pour comprendre les circonstances de la mort du jeune homme

Voir:

Paris: un homme tué par la police, un gardien de la paix en garde à vue

Melun: un jeune homme armé d'un couteau grièvement blessé par la police

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le jeune homme a été touché au ventre par des coups de feu tirés par les policiers.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-