Lille: le véhicule suspect ne contenait que des boîtes de thon

Lille: le véhicule suspect ne contenait que des boîtes de thon

Publié le 29/05/2018 à 19:45
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

D'importants bouchons se sont formés au sud de Lille ce mardi après-midi après qu'un véhicule accidenté, considéré comme suspect, ait forcé les autorités à boucler le secteur. Les démineurs sont intervenus et ont trouvé un sac noir dans le coffre. Sac qui ne contenait que des boîtes de thon et non des explosifs.

Panique dans le sud de Lille. Ce mardi 29 après-midi, les autorités ont bouclé le secteur autour du CHRU de la ville à cause d'un véhicule considéré comme suspect.

Le véhicule en question a eu un accident au niveau du métro (il a percuté un poteau seul, sans raison apparente) et le conducteur, légèrement blessé, a dû être hospitalisé.

Mais si les forces de l'ordre ont vite décidé de délimiter un périmètre de sécurité, c'est parce que l'automobiliste -connu des services de police- a refusé de dire ce qu'il y avait dans le coffre de sa voiture.

Craignant qu'il n'y ait des explosifs, et que la population coure un risque, les autorités ont procédé à l'évacuation de l'Institut de chirurgie dentaire à proximité et ont donc fermé l'avenue Oscar Lambret à la circulation.

Lire aussi: Lille - une poissonnerie vandalisée par des militants vegans

Samu, police et pompiers ont été appelés sur place. La zone a été sécurisée en attendant l'arrivée des démineurs. Ces derniers ont examiné le contenu du sac en toile noire qui était dans le coffre, et il n'y avait en réalité que des boîtes de thon et une brosse à dent à l'intérieur, selon une information de La Voix du Nord. Aucune trace d'un quelconque explosif à bord.

Si le contenu du coffre a rassuré tout le monde, l'intervention a tout de même occasionné d'importants embouteillages, qui remontaient jusqu'à l'autoroute A25, et a paralysé le quartier.

Les perturbations au niveau de la circulation ont perduré jusqu'après 18h, heure à laquelle le périmètre de sécurité a été levé.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le véhicule suspect, qui a forcé les autorités à boucler le secteur autour du CHRU de Lille, ne contenait en réalité rien de dangereux: uniquement des boîtes de thon.

Newsletter





Commentaires

-