Lille: un SDF sort de la rue grâce à une publication sur Twitter (photo)

Lille: un SDF sort de la rue grâce à une publication sur Twitter (photo)

Publié le 26/10/2017 à 07:17 - Mise à jour à 07:19
© Leon NEAL / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

C'est une belle histoire que rapporte France bleu mercredi. Un homme de 40 ans, SDF suite à un licenciement économique, a pu se sortir de la rue grâce à la publication Twitter d'une femme qui, émue par son histoire, l'a faite connaître sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux savent aussi receler de belles histoires bien loin des buzz et des affaires de harcèlement en ligne. France bleu dévoile en effet mardi 25 la bonne étoile qui a brillé au-dessus de la tête d'Alexandre, un SDF de Lille, qui a pu sortir de la rue… grâce à Twitter.

L'homme, âgé de 40 ans, s'est en effet retrouvé au chômage après avoir été licencié de son poste de manutentionnaire pour raisons économiques. Ne pouvant pas toucher dans l'immédiat le RSA, il se retrouve forcé de dormir dans sa voiture et de faire la manche dans la rue.

Mardi 19, une passante le croise alors qu'il est assis sur le trottoir. Emue par son histoire, elle propose de le photographier et de diffuser le cliché sur Twitter et Facebook, avec l'accord d'Alexandre. Le début d'un déclic.

 

"En quelques heures, j'ai été assailli de coups de fil, de partout en France et même d'Algérie. Des propositions de logement, d'embauches. Des gens qui voulaient m'inviter à manger", explique le quadragénaire à France Bleu, visiblement très étonné de cet élan de solidarité. Et pour cause: "Alors que paradoxalement dans la rue on ne nous regarde pas, on évite notre regard".

Depuis, l'homme serait hébergé dans un centre social de Roubaix et aurait retrouvé un emploi, lui permettant d'envisager l'avenir loin de la rue. Mais l'homme, humble, tient à ne pas oublier cette expérience douloureuse: J'ai conscience d'avoir eu beaucoup de chance, il faut penser à tous les autres qui restent dans la rue. Il faut les aider" appele-t-il.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'histoire d'Alexandre s'est répandue sur Twitter et a provoqué un élan de solidarité.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-