Lille: une poissonnerie vandalisée par des militants vegans (photo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Lille: une poissonnerie vandalisée par des militants vegans (photo)

Publié le 18/05/2018 à 14:34 - Mise à jour à 14:41
© DENIS CHARLET / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après avoir visé une boucherie, des militants vegans sont désormais accusés d'avoir dégradés la devanture d'une poissonnerie dans la nuit de jeudi à vendredi à Lille. La mairie va se porter partie civile.

Après la boucherie, c'est au tour de la poissonnerie. Un nouveau commerce a été vandalisé dans le centre-ville de Lille dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 mai. Il s'agit de la poissonnerie "Au Petit mousse", située près des halles de Wazemmes.

Comme dans le cas de la boucherie L’Esquermoise, prise pour cible dans la nuit de lundi 14 à ce mardi 15, ce sont des militants vegans qui sont visés. La vitrine de la poissonnerie a été dégradée et siglé par un "non au spécisme". "C'est le même mode opératoire, les mêmes tags", a constaté Laurent Rigaud, vice-président de la chambre de métiers et de l’artisanat, auprès de France 3 Nord.

Le spécisme est une idéologie qui postule une hiérarchie entre les espèces, notamment entre l’être humain et les animaux.

Voir également - Lille: des militants vegans accusés d'avoir vandalisé une boucherie (photo)

"C’est mon vendeur, qui arrive à 6 h 30, qui m’a appelée pour me prévenir. On s’en doutait que ça allait arriver, on en avait parlé entre commerçants", a expliqué le gérant de l'établissement. Et d'ajouter: "Je vous l’avais dit que ce n’était pas terminé. Tant qu’on ne marque pas un grand coup en allant les chercher, ils continueront. Ils ont encore eu ce qu’ils voulaient: l’assurance va appliquer une surprime ou ne voudra plus assurer. C’est l’artisan indépendant qui est visé et va être en difficulté".

La maire de Lilie Martine Aubry a annoncé que la municipalité allait se porter partie civile auprès du commerçant. Elle s'est d’ailleurs rendue sur les lieux pour constater les dégâts. "C’est inqualifiable, on doit se dépêcher de les arrêter pour que cela cesse", a-t-elle fait savoir. Le Président de la région des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, est attendu sur place dans la journée.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Martine Aubry a annoncé que la mairie de Lille se porterait partie civile.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-