Limoges: un chasseur de faisan blesse grièvement une fillette de 10 ans

Limoges: un chasseur de faisan blesse grièvement une fillette de 10 ans

Publié le 18/09/2018 à 13:29 - Mise à jour à 13:43
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une fillette de 10 ans a été grièvement blessée par arme à feu, dimanche en fin d’après-midi à Limoges, par un homme ayant tiré sur un faisan de chez lui. La jeune victime a dû être opérée.

Cela devait être un beau dimanche ensoleillé pour la petite famille et cela s'est terminé par un drame. Une fillette de 10 ans a été grièvement blessée au thorax par arme à feu, dimanche 16 en fin d’après-midi à Limoges dans le Centre, alors qu’elle pique-niquait avec sa famille. La petite victime a été hospitalisée.

Selon le Populaire du Centre, qui révèle l'information, le chasseur mis en cause se trouvait chez lui au moment des faits. Il aurait tiré sur un faisan et l'aurait atteint avant que son tir n'atteigne malencontreusement la jeune fille au niveau de la poitrine.

Lire aussi - Gironde: il croit tirer sur un sanglier et abat un autre chasseur

Les secours ont rapidement pris en charge la petite victime qui a été transportée en urgence à l'hôpital de Limoges. Sur place, elle a été opéré avec succès et ses jours ne sont pas en danger. La police a rapidement procédé à l'interpellation du chasseur.

L’auteur présumé du coup de feu, âgé de 69 ans, a été placé en garde à vue et sa carabine saisie. Il s’est d’abord montré "récalcitrant pour avouer sa participation avant de finalement reconnaître les faits", ont fait savoir les forces de l'ordre.

L’enquête a été confiée au service régional de la police judiciaire de Limoges qui devra effectuer des analyses balistiques pour déterminer si la balle, qui a tué le gibier, a ricoché avant de toucher la fillette. L’enquête, ouverte dans un premier temps pour "tentative d’homicide volontaire sur mineure de 15 ans", s’oriente vers la thèse accidentelle.

Le SRPJ a déjà établi qu’un seul coup de feu avait été tiré. L’homme, sans antécédents judiciaires, était toujours en garde à vue lundi 17 au soir.

Voir aussi:

Lot-et-Garonne: un chasseur a le bras arraché lors d'un accident de tir

Macron d'accord pour diviser par deux le prix du permis de chasse, selon le président des chasseurs

Savoie: le chasseur qui a tué quatre ânes jugé ce jeudi

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une fillette a été grièvement blessée dimanche à Limoges par un chasseur.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-