Limonest : le père, gendarme, accuse la mère d'avoir empoisonné les fillettes

Limonest : le père, gendarme, accuse la mère d'avoir empoisonné les fillettes

Publié le 11/06/2018 à 20:36 - Mise à jour à 20:40
© JEFF PACHOUD / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Deux fillettes ont été retrouvées mortes dans leur lit dimanche soir dans un appartement de fonction de la brigade de gendarmerie de Limonest (Rhône), près de Lyon. Elles auraient été empoisonné. Le père de famille accuse la mère.

Une enquête a été ouverte pour rechercher les causes de la mort de deux petites filles décédées dans leur chambre dimanche 10 en fin d'après-midi dans un appartement de fonction de la brigade de gendarmerie de Limonest, près de Lyon.

Ce sont la mère de famille et la belle-mère qui ont fait la macabre découverte avant d'appeler les secours. La maman, en état de choc, a été transportée à l'hôpital dimanche soir et était toujours hospitalisée lundi matin.

Selon les premiers informations dévoilées par les enquêteurs, et relayées par Le Parisien, la thèse d'un empoissonnement serait pour l'instant privilégié pour expliquer la mort des deux victimes. Une forte "odeur de white-spirit" présente de l'appartement lors de l'intervention, vaine, des secours et la présence de sang dans les voies respiratoires des fillettes accréditeraient cette thèse.

Lire aussi - Deux fillettes retrouvées mortes dans leur chambre, dans une caserne de gendarmerie

"À son arrivée, le père, gendarme à la brigade territoriale de Limonest, qui rentrait d’un week-end avec des amis, a accusé sa femme d’avoir empoisonné les enfants", précise le quotidien. Selon les proches du couple, ce dernier traversait une période difficile, marquée par de nombreuses disputes. La mère de famille a été placée en garde à vue ce lundi soir.

Les autopsies des enfants, envisagées dans un premier temps dans la matinée mais qui ont été réalisées ce lundi après-midi, devraient apporter des éléments pour déterminer les circonstances exactes des décès.

Une cellule de crise a été ouverte dès lundi dans l'école où étaient scolarisées les deux fillettes

En léger retrait par rapport à la gendarmerie, une douzaine d'appartements de fonction abrités dans un immeuble de deux étages tout en longueur accueillent à Limonest les familles des gendarmes.

Proche de l'autoroute A6 et située à 12 kilomètres au nord-ouest de Lyon, Limonest compte quelque 3.500 habitants. Cette commune tranquille de la métropole lyonnaise accueille des familles aisées, attirées par ses espaces naturels, et des sièges sociaux d'entreprises high tech.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le père de famille accuse la mère d'avoir empoisonné ses enfants.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-