Lisieux: un couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans décrété par le maire

Auteur(s)
Pierre Plottu
Publié le 10 février 2015 - 10:32
Image
Lisieux.
Crédits
©Wikimedia Commons
Les mineurs de moins de 13 ans ne pourront circuler seuls entre 23h et 6h dans certains quartiers de Lisieux.
©Wikimedia Commons
Le maire de Lisieux, confronté à une multiplication des incendies volontaires sur son territoire, a décidé d'instaurer un couvre-feu dans certains quartiers de sa ville. L'arrêté d'interdiction concerne les mineurs de moins de 13 ans.

Face à une flambée des incivilités, le maire de Lisieux (Calvados) a décidé de mettre en place un couvre-feu dans certains quartiers de la ville. Celui-ci sera applicable dès ce mardi et jusqu'au 30 avril et concerne les mineurs de moins de 13 ans.

Cette mesure plutôt exceptionnelle fait suite aux nombreux incendies volontaires allumés au cours des derniers mois dans la ville. Au total, une vingtaine de feux de poubelles et de voitures ont frappé Lisieux entre le 11 décembre et le 24 janvier dernier. Le 18 janvier, c'est même la salle multi-activités, un bâtiment achevé il y a moins de quatre ans pour un coût de 7 millions d'euros, qui a été détruite par les flammes.

Autant de faits exceptionnels qui justifient cette réponse exceptionnelle, semble penser Bernard Aubril, le maire divers droite de Lisieux. L'édile a ainsi pris un arrêté municipal interdisant la circulation des mineurs de moins de 13 ans non accompagnés entre 23h et 6h. Les trois quartiers concernés, parmi lesquels le centre-ville, sont ceux où les incendies ont étés constatés. Une interdiction de la consommation d'alcool dans les lieux publics, comme les parcs et jardins, pourrait également être mise en place.

Selon la mairie, qui précise que les mineurs de moins de 13 ans contrevenant à l'arrêté seront raccompagnés chez eux, il s'agit de "contrôler plus efficacement les jeunes". Lisieux applique déjà une telle mesure depuis plusieurs années pendant la période estivale (juin à septembre) et a récemment reçu des renforts policiers suite à la récente multiplication des incendies volontaires.