L'octogénaire tue sa femme de 49 ans et se suicide après un an de mariage

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

L'octogénaire tue sa femme de 49 ans et se suicide après un an de mariage

Publié le 21/08/2019 à 20:23 - Mise à jour à 20:35
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une ressortissante gabonaise de 49 ans a été découverte à son domicile de Pessan (Gers) tuée d'une balle au côté du cadavre de son époux octogénaire. Le mari aurait tué sa compagne mardi avant de se suicider.

L'hypothèse privilégiée ce mercredi par le parquet d'Auch est la suivante: un féminicide suivi d'un suicide. Un homme âgé de 81 ans aurait tué par arme à feu son épouse de 49 ans, mardi matin, avant de retourner l'arme contre lui et de se donner la mort à Pessan dans le Gers. Le couple était marié depuis un an.

Comme l'explique La Dépêche du Midi, qui révèle l'information, les corps sans vie de la victime et de son époux ont été découverts par la fille de la femme, une ressortissante gabonaise. Elle a prévenu la gendarmerie. Selon le quotidien, l'octogénaire a tué sa femme d'un coup de fusil, alors qu'elle était encore allongée sur son lit. Il se serait ensuite assis au sol, avant de se donner la mort. 

Voir – Féminicides: les proches de 34 victimes proposent des mesures pour le Grenelle

Le retraité de 81 ans avait laissé des notes affirmant qu'il avait surpris sa femme avec un autre homme, ce qui aurait motivé l'homicide. Le couple, sans antécédents judiciaires, s'était marié en juillet 2018 après la venue en France dans le cadre d'un accord matrimonial de la victime. Cette dernière avait récemment contacté le Centre d'information aux droits des femmes et familles car ses relations avec son époux s'étaient fortement dégradés.

En 2018, 121 femmes ont été tuées en France lors de violences conjugales, soit une tous les trois jours, selon le ministère de l'Intérieur. Le Collectif Féminicides par compagnon ou ex a lui comptabilisé 93 cas depuis le début de l'année, sans recenser l'affaire de Pessan ce mercredi.

Lire aussi:

Stop au "terrorisme machiste": manifestation à Perpignan après un féminicide

Féminicides: 121 en 2018, un tous les trois jours

Tentative de féminicide: une femme amputée de deux doigts

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le mari aurait tué sa compagne mardi avant de se suicider.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-