Logement: le nombre d'expulsions locatives a bondi de 24% en 2015

Logement: le nombre d'expulsions locatives a bondi de 24% en 2015

Publié le 28/10/2016 à 12:38 - Mise à jour à 13:02
©Lionel Bonaventure/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La Fondation Abbé Pierre a fait part jeudi de son inquiétude vis à vis de l'importante augmentation des expulsions locatives en 2015. Une hausse de 24% a été constatée, un "sombre record" dénoncé par l'association.

Depuis 10 ans, les chiffres étaient plutôt stables, mais en 2015 les expulsions locatives ont augmenté de 24% atteignant le nombre de14.363. Des chiffres alarmants qui n'ont pas laissé la Fondation Abbé Pierre insensible. Cette-dernière a reproché jeudi 27 le manque d'initiative de l'État dans l'application du droit au logement opposable.

"Ces chiffres alarmants sont la conséquence de la hausse des loyers dans le parc privé, mais aussi dans le parc social", a déclaré la Fondation Abbé Pierre dans un communiqué. La fondation rappelle "que les expulsions réalisées avec le concours de la force publique ne sont qu'une minorité des expulsions". En effet plusieurs ménages ont quitté leur logement"d'eux-mêmes sans attendre les forces de l'ordre".

Après avoir constaté un échec dans les politiques de prévention des expulsions, la Fondation espère que la trêve hivernale du 1er novembre au 31 mars permettra une "remobilisation pour éviter ces drames humains". La loi ALUR empêche les expulsions jusqu'à la fin du mois de mars, même si une procédure a déjà été engagée et confirmée par la justice. Seules deux exceptions à la trêve existe, en cas de relogement décent prévu pour le ménage ou si les locaux ont fait l'objet d'un arrêté de péril. Mais un an et demi après son entrée en vigueur, certaines dispositions peinent à être appliquées ainsi que les dispositifs, souligne la fondation. 

La ministre du Logement et de l'Habitat durable, Emmanuelle Cosse a réagi sur Twitter rappelant qu'un plan interministériel de préventions des expulsions a été lancé en mars dernier. Ce projet prévoit 2.300 places d'hébergements, et permettrait d'après elle de "mieux repérer, évaluer, et traiter les difficultés dès les premiers signes".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La ministre du Logement et de l'Habitat durable, Emmanuelle Cosse, a lancé un plan interministériel de préventions des expulsions.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-