Loïc Canitrot, co-fondateur de Nuit Debout, libéré, sera jugé le 5 août prochain

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Loïc Canitrot, co-fondateur de Nuit Debout, libéré, sera jugé le 5 août prochain

Publié le 09/06/2016 à 16:26
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Il avait été arrêté mardi à l'issue d'une occupation du siège du Medef. Loïc Canitrot, cofondateur de Nuit Debout est poursuivi pour "violences volontaires en réunion".

Loïc Canitrot, cofondateur de Nuit Debout, arrêté mardi 7 à l'issue d'une occupation du siège du Medef, sera jugé le 5 août au tribunal correctionnel de Paris, poursuivi pour "violences volontaires en réunion", a-t-il annoncé jeudi 9 lors d'une conférence de presse.

Jeudi matin, quelques centaines de personnes, - 350 selon les organisations syndicales - s'étaient rassemblées devant le Palais de Justice de Paris, où il avait été déféré à l'issue de sa garde à vue, pour demander sa "libération".

La sortie du militant, également actif contre la loi travail, s'est faite sous un tonnerre d'applaudissements. Olivier Besancenot (NPA) et Eric Cocquerel (Parti de Gauche) étaient présents pour exprimer leur soutien.

Mardi, M. Canitrot, l'un des initiateurs du mouvement Nuit Debout a été arrêté dans les locaux du Medef, à Paris, qu'une centaine de personnes avaient investis pour protester contre la loi travail. Un chef de la sécurité accuse le militant de violences, tandis que l'intéressé a déclaré avoir reçu des coups.

Loïc Canitrot a reçu une convocation pour être jugé le 5 août devant le tribunal. "Cela nous laisse un mois et demi pour préparer le dossier, et mettre en avant le fait qu'il n'y a rien du côté de la plainte", a déclaré ce membre de la Compagnie Jolie Môme et adhérent de la CGT Spectacle.

"L'occupation puis l'évacuation par la police se sont déroulées pacifiquement. A l'exception d'un coup violent porté par le responsable de la sécurité du Medef à Loïc", a affirmé Eric Cocquerel dans un communiqué.

Lors de la confrontation entre les deux parties, qui a eu lieu mercredi dans un commissariat, l'agent de sécurité avait décidé de maintenir sa déposition et de porter plainte. Loïc Canitrot avait quant à lui effectué une consultation médicale à l'Hôtel-Dieu avant d'entamer sa garde à vue.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Loïc Canitrot, cofondateur de Nuit Debout est poursuivi pour "violences volontaires en réunion".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-