Loire-Atlantique: appel à témoins après le meurtre de Jonathan Coulom, 11 ans

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Loire-Atlantique: appel à témoins après le meurtre de Jonathan Coulom, 11 ans

Publié le 06/04/2018 à 06:48 - Mise à jour à 06:52
©Pascal Pavani/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Quatorze ans jour pour jour après la disparition suivi du meurtre non élucidé de Jonathan Coulom en Loire-Atlantique, la gendarmerie va lancer vendredi un nouvel appel à témoins ce vendredi.

Le dossier, hors norme, reste toujours une énigme mais pourrait faire une avancée. L'assassin du petit Jonathan Coulom, 11 ans, n'a jamais été identifié, malgré des moyens d'enquête exceptionnels. Un appel à témoins doit être lancé ce vendredi 6 par les enquêteurs, exactement quatorze ans après les faits, à la lumière d'un "élément nouveau".

Selon les informations de Ouest-France, les enquêteurs ont fait une avancée importante, qui n'a pas été précisé, qui pourrait se révéler être "une piste sérieuse". L’appel à témoins devrait viser à rechercher "un objet".

Jonathan Coulom, originaire du Cher, avait disparu dans la nuit du 6 au 7 avril 2004 d'un centre de vacances de Saint-Brévin-les-Pins, près de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Son cadavre avait été découvert quelques semaines plus tard, le 19 mai, ligoté et lesté d'un parpaing dans un étang proche de Guérande, à 25 km du lieu de l'enlèvement. Les autopsies sont claires: le garçon aurait été séquestré un mois avant d'être tué par suffocation aux alentours du 6 ou 7 mai. Son corps ne présentait ni de trace de coups, ni de violence sexuelle.

L'affaire avait mobilisé à temps plein une dizaine d'enquêteurs de la gendarmerie de Rennes pendant des années. Plus de 1.500 analyses génétiques avaient été effectuées.

En novembre 2011, un Allemand, ancien éducateur devenu pédagogue, a été arrêté à Hambourg. Il a avoué de nombreuses agressions sexuelles et les meurtres des trois garçons allemands en 1992, 1995 et 2001. Mais il a nié être l’auteur des faits sur Jonathan Coulom.

La justice et la gendarmerie, faute d'éléments, avaient recouru en 2008, et pour la première fois en France, à un site internet dédié, comportant notamment des images des lieux où Jonathan avait disparu, des endroits qu'il avait visités une semaine avant sa disparition et du lieu où son corps avait été retrouvé. Ce site a depuis été désactivé. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La gendarmerie va lancer vendredi un nouvel appel à témoins dans l'affaire de la disparition de Jonathan Coulom.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-