Loire-Atlantique: il obligeait des auto-stoppeuses à avoir une relation sexuelle avec lui

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Loire-Atlantique: il obligeait des auto-stoppeuses à avoir une relation sexuelle avec lui

Publié le 21/08/2018 à 19:55 - Mise à jour à 19:57
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les gendarmes de Loire-Atlantique ont lancé lundi un appel pour retrouver les potentielles victimes d'un conducteur. Ce dernier, déjà accusé par deux femmes, est soupçonné d'obliger ses auto-stoppeuses à avoir des relations sexuelles avec lui.

Un "appel aux victimes" a été lancé par la gendarmerie de Loire-Atlantique lundi 20. Les militaires sont à la recherches de femmes, potentiellement abusées par un conducteur les ayant prises en stop sur les routes du département.

Ainsi, deux femmes ont déjà porté plainte et accusé ce trentenaire roulant seul à bord d'une Fiat Stilo d'avoir exigé d'elles une relation sexuelle en forme de "service rendu". Les faits se seraient produits aux abords de Nantes.

Grâce à ces deux dépôts de plaintes effectués début août, le suspect âgé de 31 ans a pu être appréhendé. Sa voiture est bien une Fiat Stilo trois portes de couleur gris foncé.

A voir aussi: Toulouse - ils braquent un auto-stoppeur et l'abandonnent 300km plus loin

"Cet homme avait pour habitude de se stationner à proximité de l’arrêt de tramway du Cardo pour prendre en stop des jeunes femmes dans le seul but d'avoir une relation sexuelle avec elles", a indiqué la gendarmerie de Loire-Atlantique sur sa page Facebook.

"Lorsqu'une jeune femme se présentait, il la faisait monter dans sa voiture et commençait à rouler comme si de rien n'était. Puis, il lui faisait comprendre que le service rendu devrait se faire en échange d’une relation sexuelle. (…) Que sa passagère accepte ou non sa proposition, il n’allait jamais jusqu’au bout de son trajet et finissait par abandonner la jeune femme en cours de route dans des endroits parfois dangereux (bande d'arrêt d'urgence d'une autoroute) ou isolés", expliquait en outre la publication

Toutes les personnes reconnaissant cet individu et ayant été sa victime sont invitées à contacter la gendarmerie de Nozay au 02.40.79.40.17 ou par e-mail à cette adresse: cob.nozay@gendarmerie.interieur.gouv.fr.

A lire aussi:

Drôme: un homme s'accuse du meurtre d'une auto-stoppeuse

"Le tueur de la gare de Perpignan" face au viol et au meurtre d'une auto-stoppeuse de 22 ans

Nantes: il prend un policier en auto-stop et sniffe de la cocaïne

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux plaintes ont déjà été déposées contre ce conducteur.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-