Loire-Atlantique: les gendarmes arrêtent deux chauffards qui faisaient la course à plus de 220km/h... sur une départementale

Loire-Atlantique: les gendarmes arrêtent deux chauffards qui faisaient la course à plus de 220km/h... sur une départementale

Publié le 12/07/2017 à 10:25 - Mise à jour à 10:30
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les gendarmes contrôlaient la vitesse au sud de Nantes lundi lorsqu'ils ont flashé deux véhicules roulant à plus de 220km/h passant en même temps devant eux. Et pour cause, deux jeunes conducteurs faisaient la course, n'hésitant pas à commettre un excès de vitesse à trois chiffres.

Les forces de l'ordre ont rarement –et c'est tant mieux!– eu l'occasion de pouvoir contrôler un conducteur qui dépasse la limitation de vitesse de plus de 100 km/h. Mais lundi 10, les gendarmes qui effectuaient des contrôles non loin de Nantes, dans le département de Loire-Atlantique, en ont "flashé" deux… en même temps. Et pour cause: les chauffards en roue libre s'amusaient à faire la course sur une route départementale, la D117 précisément.

Les gendarmes ont contrôlé des vitesses proprement ahurissantes sur une route limitée à 110: 223km/h pour le premier et 221 km/h pour le second (le "perdant" de la course probablement). Les forces de l'ordre sont parvenues à les intercepter et les détails sur le profil des hommes au volant sont glaçants tant les faits qui auraient pu très mal se terminer semblent motiver par l'inconscience.

Agés respectivement de 21 et 22 ans, les jeunes conducteurs conduisaient de puissants bolides. Ils ont visiblement décidé de faire spontanément la course en se croisant par hasard puisque les deux hommes ne se connaissaient pas avant de se lancer dans ce défi dangereux sur la route départementale.

Ils ont immédiatement vu leurs permis de conduire suspendus pour six mois par la préfecture. Ils seront convoqués devant le tribunal correctionnel de Nantes, où ils encourent chacun 1.500 euros d'amende, six points en moins sur leur permis et la confiscation pure et simple de leurs véhicules.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes ont pu appréhender les deux chauffards.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-