Loire-Atlantique: il avait lancé un compte à rebours pour décapiter sa mère à minuit

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Loire-Atlantique: il avait lancé un compte à rebours pour décapiter sa mère à minuit

Publié le 02/01/2018 à 20:42 - Mise à jour à 20:44
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un trentenaire a tué sa mère dimanche soir, à Remouillé en Loire-Atlantique, pendant le réveillon du Nouvel An. Il avait mis en ligne un compte à rebours où il annonçait sa décapitation à minuit. Le père a aussi été blessé mais ses jours ne sont plus en danger.

C'était une exécution préméditée. Dimanche 31, à Remouillé près de Nantes en Loire-Atlantique, un homme de 34 ans a attaqué ses parents à coups de couteau pendant le réveillon du Nouvel An. Dans un premier temps, les enquêteurs ont pensé à un coup de folie puisque le trentenaire souffre d'antécédents psychiatriques. Mais le crime était semble-t-il minutieusement préparé.

Selon Ouest-France, l'individu avait annoncé la décapitation de sa mère, Thérèse Hamelin, sur un compte à rebours qu'il avait posté sur Internet. A minuit pile, il voulait l'assassiner. Son message ne parlait pas de son père, qui a sans doute voulu s'interposer entre son fils et son épouse.

La mère, qui était âgée de 70 ans, est décédée. Et le père, qui a reçu plusieurs coups de couteau, a été transporté en urgence à l'hôpital. Ses jours ne sont plus en danger.

Lire aussi: Etats-Unis - il tue une partie de sa famille lors du réveillon du Nouvel An

Le meurtrier a été arrêté par les forces de l'ordre sans opposer de résistance. Ce compte à rebours, que les enquêteurs sont encore en train d'examiner, pourrait indiquer qu'il y a eu préméditation. Le suspect devait être présenté à un juge d'instruction ce mardi 2 avant d'être certainement mis en examen et écroué.

A noter que le drame a eu lieu devant les yeux de plusieurs convives. Monsieur et Madame Hamelin avaient invité trois couples d'amis à passer le réveillon du Nouvel An avec eux. Leur fils a souhaité venir au dernier moment. Ce sont les invités, qui s'étaient réfugiés chez des voisins, qui ont appelé les autorités.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme avait mis en ligne un compte à rebours annonçant la décapitation de sa propre mère.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-