Loire-Atlantique: un CRS se suicide d'une balle dans la tête

Loire-Atlantique: un CRS se suicide d'une balle dans la tête

Publié le 14/12/2017 à 11:05 - Mise à jour à 11:16
©Christophe Simon/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans la nuit de mercredi à ce jeudi, un CRS s'est suicidé avec son arme de service à Saint-Brévin, en Loire-Atlantique. C'est sa femme qui l'a retrouvé à son domicile avec une balle dans la tête.

Un CRS s'est donné la mort dans la nuit de mercredi 13 à ce jeudi 14 à Saint-Brévin, en Loire-Atlantique. Il a utilisé son arme de service pour se suicider et sa femme l'a retrouvé à leur domicile.

Selon BFMTV, le policier a laissé un mot pour expliquer son geste tragique. La teneur du message n'a cependant pas été révélée. L'homme était âgé de 55 ans.

Depuis le début de l'année, c'est au total 44 policiers qui se sont ôté la vie selon le ministère de L'intérieur. Dans la majorité des cas, ils se suicidaient avec leur arme de service. Chez les gendarmes aussi le bilan est lourd: au moins 16 d'entre eux ont aussi mis fin à leurs jours depuis le début de l'année.

A voir aussi: Suicide chez les policiers: les chiffres repartent à la hausse

L'année 2017 s'apprête à être une année tristement record en terme de suicide de policiers, en 2016 "seulement" 36 d'entre eux avaient mis un terme à leur vie.

Le taux de suicide chez les policiers est trois fois plus important que chez le reste de la population. Si les suicides sont souvent dus à des problèmes personnels, comme une séparation, les syndicats voient aussi l'impact de ce métier sur la vie personnelle des membres de forces de l'ordre. De plus avec l'état d'urgence, ceux-ci ont été très mobilisés ces dernières années.

Ce jeudi, le ministère de l'Intérieur accueille d'ailleurs les directeurs généraux de la police nationale, de la gendarmerie nationale et de la sécurité intérieure afin que ceux-ci présentent "une évaluation des mesures mises en oeuvre pour prévenir les suicides parmi les forces de l'ordre".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le CRS s'est suicidé à l'aide de son arme de service à Saint-Brévin, en Loire-Atlantique.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-