Loire-Atlantique: une mère soupçonnée d'avoir taillé les veines de ses deux filles

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Loire-Atlantique: une mère soupçonnée d'avoir taillé les veines de ses deux filles

Publié le 29/03/2019 à 09:23
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une mère de famille de 38 ans est soupçonnée d'avoir taillé les veines de ses filles âgées de un et six ans, mercredi 20 à Donges en Loire-Atlantique. L'adulte s'est ensuite elle-même taillé les veines avec un couteau, elle a été placée dans une unité psychiatrique.

La découverte bouleversante a été faite par le père des deux enfants. L'homme, séparé de la mère de ses filles, est arrivé au domicile de son ex-femme mercredi 20 au matin à Donges, en Loire-Atlantique.

Comme chaque semaine il venait récupérer sa fille aînée, six ans, pour l'accompagner à l'école.

Mais cette fois, pas de réponse et le papa inquiet a donc regardé par la fenêtre, certainement étonné que personne ne lui ouvre.

A voir aussi: Moselle - il poignarde à mort sa mère âgée et se tranche les veines

C'est là que le père de famille a vu l'une de ses filles inanimée, baignant dans son sang selon France Bleu Loire Océan.

Après avoir appelé les secours l'homme a entrepris de défoncer la porte d'entrée pour pouvoir pénétrer dans la maison où ses deux filles et leur mère gisaient. Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est leur mère qui leur aurait taillé les veines avant de s'infliger la même chose avec un couteau la veille au soir.

Les deux petites, encore en vie, ont été transportées en urgence à l'hôpital. La plus jeune était dans un état critique mais jeudi 28, elles étaient toutes les deux saines et sauves et n'étaient plus hospitalisées.

La mère suicidaire quant à elle a été d'office placée en psychiatrie à Blain. Elle est toujours en soins ce vendredi 29.

La garde des deux enfants a quant à elle été confiée au père.

A lire aussi:

Elle s'injecte du jus de fruits dans les veines et frôle la mort

Narbonne: privé de poker en ligne par ses parents, un ado se taille les veines

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une mère de famille est soupçonnée d'avoir taillé les veines de ses deux filles avant de tenter de se suicider.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-