Loire: mort d'un homme qui manipulait des feux d'artifice pour le 14-Juillet

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 11 juillet 2018 - 09:39
Image
Environ 50.000 personnes ont assisté au premier feu d'artifice sur le port de Nice depuis l'attentat du 14 juillet 2016, le 9 juin 2018
Crédits
© Yann COATSALIOU / AFP
Un jeune homme de 26 ans est mort mardi à Mars dans la Loire en manipulant des feux d'artifice prévus pour le 14-Juillet.
© Yann COATSALIOU / AFP
Un jeune homme de 26 ans, qui manipulait des feux d'artifice destinés à être tirés pour le 14-Juillet, est mort mardi à Mars (Loire). Un incendie s'est déclenché dans le hangar où il travaillait avec deux autres personnes. Son corps a été retrouvé brûlé plusieurs heures après.

Un terrible drame a secoué la petite commune de Mars, peuplée de quelques 500 habitants, dans la Loire. Un jeune homme de 26 ans, qui préparait les festivités du 14-Juillet avec deux autres personnes, est mort dans un incendie qui s'est déclenché alors qu'il manipulait des feux d'artifice.

Selon France Bleu Saint-Etienne Loire, le sinistre s'est déclaré dans le hangar jouxtant une maison située au lieu-dit Le Pilon. Les deux individus qui travaillaient avec la victime ont réussi à s'extirper du bâtiment.

Un premier homme de 64 ans, qui est sorti en premier du hangar, avant qu'il ne s'embrase, a été légèrement brûlé et a dû être hospitalisé au centre hospitalier de Roanne.

Lire aussi: un homme de 23 ans qui menaçait de tuer Emmanuel Macron le 14 juillet écroué

Un autre sexagénaire, plus grièvement touché, a été transporté en urgence par hélicoptère au Centre hospitalier universitaire Nord de Saint-Etienne.

Le drame a eu lieu en début d'après-midi. Les pompiers sont intervenus dès 14h30 mais ont mis plus de trois heures à venir à bout des flammes et à pouvoir entrer dans le hangar, où ils ont découvert le corps calciné du jeune homme de 26 ans.

Un important dispositif d'intervention avait été mis en place, avec dix engins et une vingtaine de pompiers. Les gendarmes étaient également présents.

Les feux d'artifice que la victime manipulait étaient donc destinés à être tirés pour les festivités du 14-Juillet de sa commune. Ils ont été commandés en masse par toutes les petites communes du nord de la Loire.

Une inquiétude demeure sur un possible deuxième fait divers similaire à celui de Mars.

Une enquête pour "homicide involontaire" a été ouverte, et les gendarmes tentaient encore ce mercredi 11 au matin de comprendre ce qui s'est exactement passé.

À LIRE AUSSI

Image
Environ 50.000 personnes ont assisté au premier feu d'artifice sur le port de Nice depuis l'attentat du 14 juillet 2016, le 9 juin 2018
Premier feu d'artifice à Nice depuis l'attentat: "on n'oublie pas mais les festivités reprennent"
"On n'oublie pas mais on reprend le cours des festivités": Sophie était aux premières loges samedi soir pour assister au premier feu d'artifice tiré à Nice depuis la t...
10 juin 2018 - 02:54
Image
Feu d'artifice illustration
Ivre, il tire un feu d'artifice devant la prison de son fils pour son anniversaire
Ivre, un homme a tiré des feux d’artifice, dans la nuit de samedi à dimanche, à Vannes (Bretagne) pour fêter l’anniversaire de son fils incarcéré. Il a été interpellé....
02 mai 2018 - 19:34
Société
Image
couteau-sang-meurtre
Seine-et-Marne: un père de famille poignardé à mort après le feu d'artifice
Dans la nuit de jeudi à vendredi à Nangis (Seine-et-Marne), un père de famille a été poignardé à mort après s'être interposé entre plusieurs individus lors d'une alter...
15 juillet 2017 - 12:51
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don