Londres: un Britannique mort après avoir été attaqué par son chien lors d'un reportage

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Londres: un Britannique mort après avoir été attaqué par son chien lors d'un reportage

Publié le 30/03/2017 à 15:08 - Mise à jour à 15:47
©Wikimedia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le 20 mars, un Britannique est décédé à Londres après avoir été mordu au cou par son chien de race Staffordshire bull terrier, rapporte ce jeudi "The Guardian". L'homme était en plein interview d'un reportage pour la BBC au moment du drame.

Mario Perivoitos, un Britannique âgé de 41 est décédé après avoir été mordu au cou par son chien domestique, rapporte ce jeudi 30 The Guardian. Le 20 mars dernier, jour du drame, l'homme était à son domicile, une maison située dans le quartier de Wood-Green à Londres. Il participait à un reportage de la BBC dans le nord de la capitale du Royaume-Uni, lorsque son chien de race Staffordshire bull terrier lui a planté ses crocs dans la gorge. Une morsure à laquelle il n'a pas survécu.

Mario Perivoitos était en pleine interview lorsqu'il s'est fait agresser. Deux journalistes de la BBC étaient présent avec lui pour tourner un documentaire sur la Met (Metropolitan Police Service, la police londonienne). A ce moment, et sans raisons apparentes, le chien a sauté sur son propriétaire. "J'ai entendu crier: +Enlevez-le-moi! Enlevez-le-moi de là!+", a raconté un voisin de la victime. Et a ajouté: "il saignait du cou. Il y avait beaucoup de sang".

La chaîne de télévision britannique a indiqué que "l’équipe de tournage ne filmait pas au moment de l’incident et a appelé une ambulance". Elle n'a pas jugé "approprié" de s'exprimer davantage "compte tenu des enquêtes en cours". Suite à l'intervention des secours, la victime a été transférée à l'hôpital. Elle y est décédé deux heures après son admission, a confirmé la police. D'après l'autopsie, un choc hypovolémique, une perte de sang trop importante causée par des blessures au niveau des voies aériennes, aurait causé le décés du patient.

L’animal, qui n'est pas classé parmi les races de chien dangereuses, a été placé dans un refuge sécurisé. Il risque d’être euthanasié.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le chien aurait mordu son propriétaire en plein interview sans raison apparente (Image d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-