Lorient: une carte postale cherche toujours son destinataire, 43 ans après (photo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Lorient: une carte postale cherche toujours son destinataire, 43 ans après (photo)

Publié le 11/08/2017 à 15:56 - Mise à jour à 15:57
©Rina Sergeeva/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une factrice a eu la surprise, le 22 juillet dernier, juste avant sa tournée, de tomber sur une carte postale envoyée il y a 43 ans de Nice vers Lorient. Depuis, elle enquête pour la remettre à son destinataire.

Le 21 mai 1974, une carte postale illustrant la Promenade des Anglais est partie de Nice, et devait arriver quelques jours plus tard dans la boîte aux lettres de son destinataire, à Lorient dans le Morbihan. Mais elle a voyagé (beaucoup) plus longtemps que prévu, et n'est d'ailleurs toujours pas arrivée à destination.

C'est une factrice de Lorient qui est tombée dessus le 22 juillet dernier, alors qu'elle s'apprêtait à prendre son service pour aller distribuer le courrier. "Cette carte est arrivée dans la caisse de ma tournée, à la Poste du Quai des Indes, dans le centre-ville de Lorient. (…) Je n’ai pas fait attention. Je l’ai amenée avec moi. Mais une fois arrivée à l’adresse, rue Jules-Legrand, je me suis aperçue que le nom ne correspondait pas" a-t-elle expliqué à Ouest-France, qui a rapporté cette histoire jeudi 10.

Cette lettre était adressée à un certain Raymond Côtard. Mais cet homme n'habite donc plus à l'endroit indiqué. Contacté par France-Soir, le service de l'état civil de la mairie de Lorient n'a trouvé aucune trace de lui dans le registre des avis de décès. A noter que ce registre ne répertorie que les disparitions des vingt dernières années.

Alors si Raymond Côtard est introuvable, c'est peut-être qu'il est décédé il y a plus de vingt ans, ou qu'il est encore en vie et a tout simplement déménagé depuis le printemps 2014.

Pour la factrice qui est tombée sur la carte postale, un mystère demeure. Comment est-elle revenue à la surface? "Est-ce que quelqu’un l’a trouvée et remise en circulation en la déposant dans une boîte à lettres. Est-elle restée nichée dans un coin ou coincée derrière un casier dans une poste à Nice, puis est-elle réapparue à la suite d’un nettoyage? On ne sait pas". Par curiosité ou déformation professionnelle, elle compte bien poursuivre ses recherches. "Si je ne trouve rien, je la garderai en souvenir".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une factrice lorientaise a prévu d'enquêter pour retrouver le destinataire de cette carte postale.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-