Lors de l'enterrement de sa mère, il découvre que ce n'est pas le bon corps

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Lors de l'enterrement de sa mère, il découvre que ce n'est pas le bon corps

Publié le 15/04/2019 à 17:12 - Mise à jour à 17:33
©Alfred/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme a découvert en janvier dernier juste avant l'enterrement de sa mère que le corps dans le cercueil n'était pas le bon. Il a porté plainte contre l'hôpital et les pompes funèbres.

Les questions demeurent nombreuses près de trois mois après les faits, mais le fils de la défunte a décidé de porter plainte. Un homme habitant dans l'Allier a décidé d'attaquer l'hôpital privé dans lequel sa mère est décédée en janvier dernier ainsi que l'entreprise de pompes funèbres.

Le plaignant est d'autant plus choqué qu'il a failli ne pas découvrir cette erreur. Probablement éprouvé par le décès, il n'a d'abord pas regardé le visage de la défunte peu avant l'enterrement. Mais il a remarqué qu'elle ne portait pas les vêtements qu'il avait fournis aux pompes funèbres.

Voir: Cagnes-Sur-Mer - le cortège funéraire est verbalisé pendant les obsèques

Sur le moment "je me pose 25.000 questions : qui est cette personne, où est ma mère?" a témoigné le fils de la défunte à La Montagne. Il a finalement pu récupérer le corps mais les funérailles ont été retardées. Le directeur de l'hôpital a précisé que l'autre corps a été identifié mais que la famille n'a pas été prévenue dans la mesure où l'enterrement avait, là, déjà eu lieu.

"Les défunts sont doublement identifiés. Avec un bracelet et avec une étiquette sur le tiroir dans la chambre funéraire. Quand l’ambulancier arrive, on lui donne la clef, il identifie la personne et repart avec. Ce jour-là, il a ouvert le tiroir d’à-côté et n’a pas identifié convenablement la personne à prendre en charge".

Une version dont doute le fils de la défunte. Le trajet des deux corps ne semble pas encore établi, et l'action en justice pourrait permettre d'établir la vérité et les responsabilités.

Lire aussi:

Verdun: la venue d'Emmanuel Macron perturbe un enterrement

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Deux corps ont été confondus en janvier dernier dans l'Allier.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-