Lot-et-Garonne: la cueillette des champignons tourne à la bagarre

Lot-et-Garonne: la cueillette des champignons tourne à la bagarre

Publié le 07/11/2018 à 14:54 - Mise à jour à 15:06
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Des cueilleurs de champignons peu scrupuleux en sont venus aux mains avec le propriétaire du bois où ils se trouvaient, dimanche dans le Lot-et-Garonne. Les cueilleurs se seraient appropriés des champignons sans autorisation et auraient détruit la récolte de cèpes du propriétaire.

Il ne fait décidément pas bon se promener en forêt. Après de multiples accidents de chasse c'est en effet au tour de la cueillette de champignons de faire parler d'elle. Un groupe de cueilleurs en est venu aux mains dimanche avec le propriétaire d'un bois.

Les faits se sont déroulés à Sauméjan, dans le Lot-et-Garonne. Des cueilleurs de champignons, visiblement peu scrupuleux, ramassaient des cèpes dans un bois privé sans autorisation.

Sauf qu'ils ont croisé la route du propriétaire des lieux, et le ton est vite monté. Si vite qu'une bagarre a éclaté, alors même que des enfants étaient présents. Personne n'a été blessé mais la récolte de cèpes du propriétaire du bois a été écrasée par le groupe d'intrus, rapporte Sud Ouest.

A voir aussi: Haute-Saône - un cueilleur de champignons tué par un taureau

Le maire de la petite commune, Francis Da Ros, est quant à lui très en colère: ce n'est pas la première incivilité du genre que l'un de ses administrés lui rapporte. "Je reçois de plus en plus de plaintes (…). Les gens se croient tout permis", a-t-il expliqué, excédé.

L'édile a aussi indiqué n'avoir jamais vu une "aussi mauvaise cueillette que cette année", la faute selon lui aux cueilleurs mal intentionnés.

"La moindre des choses serait de demander l’autorisation. Les gens sont alors souvent d’accord pour que les personnes puissent se promener dans leur bois et y ramassent même un panier de cèpes. Mais se faire agresser par des individus qui sont en tort, c’est insupportable".

A lire aussi:

Champignons - les intoxications en forte hausse: les règles de sécurité à respecter

Champignons vénéneux - comment les éviter? Les recommandations de l'Anses

Champignons et insectes à la rescousse pour remplacer les pesticides

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les cueilleurs de champignons mal intentionnés en sont venus aux mains avec le propriétaires du bois.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-