Lot-et-Garonne: un homme, recherché pour le meurtre d'un retraité, se suicide dans un centre des impôts

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 09 novembre 2017 - 16:40
Image
Gendarmerie-Enseigne-Illustration
Crédits
©Frédéric Bisson/Flickr
L'homme qui s'est donné la mort est soupçonné d'homicide.
©Frédéric Bisson/Flickr
Un homme recherché par les forces de l'ordre car soupçonné d'avoir tué un retraité, s'est suicidé ce jeudi à Tonneins dans le Lot-et-Garonne. Son corps a été découvert dans les toilettes d'un centre de perception.

Les habitants de la paisible commune de Tonneins ont été réveillés par un important dispositif de gendarmerie ce jeudi 9 au matin. En effet, un homme de 59 ans habitant cette commune du Lot-et-Garonne, s'est donné la mort dans les toilettes du centre des impôts de la ville rapporte Sud-Ouest.

"Un homme s'est présenté ce jeudi matin à la perception de cette petite ville du Lot-et-Garonne située à 35 kilomètres d'Agen et a demandé à utiliser les toilettes de l'établissement où il s'est suicidé en utilisant une arme de poing", a fait savoir une source policière.

L'individu était soupçonné par les forces de l'ordre d'avoir abattu un retraité de 67 ans mercredi 8 au soir sur la commune de Saint-Pardoux-du-Breuil. C'est la femme de la victime qui a découvert le corps son mari dans une allée de leur maison et qui a averti les forces de l'ordre.

"J’ai entendu crier, hurler: +Mais comment c’est possible de faire quelque chose comme ça?+ J’ai alors compris qu’il se passait quelque chose de très grave. Je n’ai pas dormi de la nuit", a témoigné un voisin au journal régional.

La victime, "passionnée de voitures anciennes et possédant un atelier de réparation de véhicules, Le Relais Marmandais, route de Bordeaux à Marmande, aurait été touché par plusieurs impacts de balles", souligne Sud-Ouest.

On ignore encore si les deux hommes entretenaient un contentieux particulier, néanmoins le meurtrier présumé qui s'est suicidé ce jeudi matin connaissait d'importantes difficultés financières selon des sources proches de l'enquête citées par des médias locaux.

À LIRE AUSSI

Image
Des gendarmes sur une scène de crime après le meurtre d'un conseiller municipal en Corse, le 4 novem
Corse : une garde à vue après le meurtre d'un élu chef d'entreprise
Un éleveur caprin de 27 ans a été placé en garde à vue dimanche, au lendemain du meurtre d'un conseiller municipal, également chef d'entreprise, tué d'une balle dans l...
05 novembre 2017 - 18:59
Société
Image
Une voiture de gendarmerie.
ALERTE INFO - Vulaines-lès-Provins: le patron forcené qui aurait abattu un de ses employés s'est rendu au GIGN
Ce mardi matin, un dirigeant d'une société de peinture de La Chapelle-Gauthier a tué par balles l'un de ses employés avant de s'enfuir en voiture et se retrancher dans...
07 novembre 2017 - 15:36
Société