Lot: un sexagénaire britannique mis en examen pour avoir mortellement écrasé son épouse avec sa voiture

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Lot: un sexagénaire britannique mis en examen pour avoir mortellement écrasé son épouse avec sa voiture

Publié le 03/04/2017 à 07:11 - Mise à jour à 07:12
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un ressortissant britannique de 62 ans, David Turtle, a été mis en examen (mais laissé libre) à l'issue de sa garde à vue. Dans la nuit de mercredi à jeudi, il aurait volontairement écrasé sous les roues de sa voiture son épouse de 50 ans, à l'issue d'une violente dispute conjugale.

Les circonstances du drame sont encore floues, mais ce qui apparaît comme un homicide apparent a secoué la communauté des ressortissants britanniques du Lot. Un sexagénaire originaire du Royaume-Uni vient en effet d'être mis en examen vendredi 31 mars pour le meurtre de son épouse dans des circonstances atroces, d'après une source proche de l'enquête.

Pourtant malgré la gravité des faits qui sont reprochés à David Turtle, l'homme a été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de mercredi 29 au jeudi 30, dans la commune de Prayssac. Il était environ 1h30 du lorsque Stephanie, l'épouse de David Turtle, et âgée de 50 ans a été retrouvée écrasée sous les roues de la voiture de son mari, a priori après une violente dispute conjugale. La malheureuse était déjà morte, la cage thoracique écrasée sous les roues du véhicule.

L'homme de 62 ans est alors immédiatement placé en garde à vue, qui sera d'ailleurs prolongée avant sa mise en examen, afin de déterminer avec certitude s'il s'agissait d'un homicide ou d'un accident. L'information judiciaire par le pôle de l'instruction d'Agen, dans le département voisin du Lot-et-Garonne (mais qui est compétent pour le Lot) ne laisse guère de doutes sur les premières conclusions de l'enquête, en attendant leur approfondissement.

Le couple David et Stephanie Turtle n'était installé que depuis huit mois sur la commune. Ils avaient acheté sur place une propriété, dont les occupants étaient déjà des Britanniques, dans le but d'ouvrir une maison d'hôtes.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Lorsque les secours sont arrivés, la femme était déjà morte, la cage thoracique écrasée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-