Luc-la-Primaube: la police recherche toujours l'homme qui a tenté d'enlever une fillette devant l'école

Luc-la-Primaube: la police recherche toujours l'homme qui a tenté d'enlever une fillette devant l'école

Publié le 19/10/2017 à 11:49 - Mise à jour à 11:53
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Depuis une dizaine de jours, les gendarmes aveyronnais sont à la recherche d'un individu qui a tenté de kidnapper une petite fille devant son école à Luc-la-Primaube. Mais l'enquête piétine car les autorités disposent de très peu d'éléments.

Une petite fille d'une dizaine d'années originaire de Luc-la-Primaube dans l'Aveyron a été traumatisée au début du mois d'octobre par un homme qui a tenté de l'enlever. Ses parents, qui ont porté plainte auprès de la gendarmerie, sont très inquiets car les autorités n'arrivent pas à mettre la main sur cet individu, potentiel prédateur sexuel. Les autres parents d'élèves de l'école Saint-Jean (comme de la seconde école de la commune de près de 6.000 habitants), qui ont été informés de la situation, vivent également dans l'angoisse.

Selon le journal local Centre Presse, les faits remontent donc au début du mois d'octobre. L'enfant s'apprêtait à rentrer chez elle à pied pour la pause déjeuner. Mais quand elle est sortie de l'école, un homme étrange l'a abordée en voiture, l'incitant à trois reprises à monter à bord. Elle a évidemment refusé C'est alors qu'il s'est mis à la suivre. Effrayée et consciente du danger, elle s'est rapidement mise à courir vers sa maison située non loin de là.

Dans la panique, la fillette n'a apparemment rien pu voir de précis. Que ce soit le visage de l'homme, son âge approximatif ou la marque du véhicule dans lequel il circulait. Les gendarmes qui ont attentivement écouté le témoignage de l'enfant mais disposent toujours à l'heure actuelle de peu d'éléments pour retrouver cet homme.

En attendant, les autorités ont demandé aux équipes pédagogiques et aux parents d'élèves de redoubler de vigilance, et de signaler immédiatement le moindre incident de ce genre.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les parents de la fillette, qui a failli être enlevée devant son école, ont porté plainte.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-