Lunel: un bébé de 21 mois retrouvé mort couvert de morsures et d'hématomes, les parents en garde à vue

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Lunel: un bébé de 21 mois retrouvé mort couvert de morsures et d'hématomes, les parents en garde à vue

Publié le 15/02/2017 à 10:52 - Mise à jour à 11:01
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un bébé de 2 ans est décédé mardi dans une chambre d'hôtel à la sortie de Lunel (Hérault). Son corps présentait des traces de coups. Les parents ont été placés en garde en garde à vue.

Le drame s'est visiblement noué dans une chambre d'hôtel de la périphérie de Lunel dans l'Hérault. Mardi 14, une jeune mère de famille appelle les pompiers car son bébé de 21 mois est en danger. A l'arrivé des secours, ceux-ci trouvent le nourrisson inanimé. Les sapeurs-pompiers et le médecin du Smur local ont tout tenté pour le réanimer mais en vain, l'enfant avait déjà succombé.

Selon France Bleu Hérault, le corps de la jeune victime présentait "des traces suspectes" alors que LCI parle de son côté de "traces de morsure ainsi que des hématomes anciens et en cours de formation". Les gendarmes de Lunel ont ouvert une enquête. Selon leurs premières constatations, le nourrisson subissait des violences de la part des ses parents. Un médecin légiste a été commis par le procureur de la République de Montpellier afin d'effectuer une autopsie sur le corps de la petite victime afin de déterminer l'origine des sévices infligés à l'enfant.

La mère de 19 ans et le père de 31 ans ont tous les deux été placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête.

Fin janvier, un bébé de tout juste un an avait été retrouvé mort et portant sur son petit corps des traces d'ecchymoses et de multiples fractures, à Gaillac dans le Tarn. Une enquête, pour violences habituelles ayant entraîné la mort sur mineur de moins de 15 ans a été confiée au parquet criminel de Toulouse. Elle vise la mère de l'enfant, son concubin et le grand-père maternel. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Selon leurs premières constatations, le nourrisson subissait des violences de la part des ses parents.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-