Lynchage à Garges-lès-Gonesse: deux agresseurs présumés en détention provisoire

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Lynchage à Garges-lès-Gonesse: deux agresseurs présumés en détention provisoire

Publié le 29/09/2018 à 10:45
© DOMINIQUE FAGET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un jeune homme de 17 ans a été longuement frappé mercredi soir par une dizaine d'agresseurs, armés pour certains de béquilles et de boules de pétanque à Garges-lès-Gonesse. Deux personnes ont été placé en détention provisoire.

Les images diffusées sur les réseaux sociaux sont d'une rare violence. On peut y voir un jeune homme de 17 ans littéralement roué de coups de barre de fer, de crosses de hockey et de béquilles par un groupe de jeunes à Garges-lès-Gonesse mercredi 26.

Une information judiciaire a été ouverte à l'encontre de trois individus, dont deux mineurs, des chefs de tentative d'homicide volontaire, violences volontaires aggravées et attroupement armé. Deux d'entre eux, un mineur et un majeur, ont été placés en détention provisoire. Le troisième a fait l'objet d'un placement dans un centre éducatif fermé.

Lire aussi - Garges-les-Gonèsse: un ado passé à tabac par une bande (vidéo)

"En parallèle, deux autres personnes ont été déposées, par des individus non identifiés à cette heure, dans un établissement hospitalier du département avec des plaies occasionnées par des plombs", a indiqué vendredi le parquet. Selon une information de LCI, des douilles ont même été retrouvées sur le lieu du passage à tabac. 

Le jeune homme gravement blessé a été transféré en urgence dans un hôpital parisien souffrant notamment d'un important hématome à la tête et de diverses autres blessures. Durant 48h, son pronostic vital a été engagé avant que son état ne s'améliore un peu.

L'enquête se poursuit pour tenter de retrouver l'ensemble des auteurs de ce lynchage. Sur le lieu des faits, les policiers ont saisi plusieurs armes par destination, dont des boules de pétanque.

Les raisons de ces violences ne sont pas connues à ce stade de l'enquête mais il pourrait s'agir de rivalités entre deux bandes de jeunes de Garges-lès-Gonesse. La ville du Val-d'Oise est régulièrement sujette à ces poussées de violence. 

Voir:

Gargenville: appels au lynchage contre le pédophile remis en liberté

Moiselles: un policier municipal lynché devant sa femme et son fils

Val-d'Oise: il défend sa femme et est lynché par des jeunes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un mineur et un majeur ont été placés en détention provisoire après le lynchage de Garges-lès-Gonesse.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-