Lyon: un voyeur surpris en train de filmer dans les vestiaires avale sa carte mémoire

Lyon: un voyeur surpris en train de filmer dans les vestiaires avale sa carte mémoire

Publié le 27/04/2017 à 12:50 - Mise à jour à 13:06
©Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme a été surpris en train de filmer les vestiaires collectifs féminins d'un centre aquatique de Sainte-Foy-lès-Lyon, mardi. Pour ne pas dévoiler les images qu'il avait prises aux enquêteurs, il a avalé la carte mémoire de son appareil.

Un voyeur a été surpris en train de filmer des femmes qui se changeaient dans un vestiaire collectif du centre aquatique Calicéo de Sainte-Foy-lès-Lyon, dans le Rhône, mardi 25. Des témoins l'ont pris en flagrant délit de voyeurisme et ont appelé la police.

"Il filmait en caméra discrète, aux alentours de 20h mardi dans les vestiaires mixtes du centre aquatique de Sainte-Foy-lès-Lyon. Deux personnes l'ont remarqué", a indiqué une source policière au quotidien Ouest France.

Mais à l'arrivée des forces de l'ordre, l'homme âgé d'une trentaine d'années a rapidement sorti la carte mémoire de son appareil et l'a avalée, certainement pour que les enquêteurs ne découvrent pas les images compromettantes qu'il avait filmées et qui auraient pu l'incriminer. "Lorsque les +interpellateurs+ lui ont demandé de leur montrer les images, c'est là qu'il a avalé la carte mémoire", a indiqué un témoin à France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Mais les enquêteurs n'ont pas reculé devant cette tentative de destruction des preuves et le voyeur de 35 ans, habitant le VIIème arrondissement de Lyon, a été conduit à l'hôpital afin de récupérer la précieuse carte.

Cependant, la carte mémoire pourrait avoir été endommagée par son passage dans l'estomac du voyeur. Il est donc possible qu'elle ne soit pas utile aux policiers lors de l'enquête.

En février dernier, un homme de 36 ans avait été jugé pour des faits similaires à Rennes: il filmait à leur insu ses collègues de travail dans les toilettes de son entreprise. Il avait écopé de quatre mois de prison avec sursis.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a été surpris en train de filmer les vestiaires collectifs où des femmes se changeaient.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-