"Mad Mike" Hughes s'est tué avec sa fusée, à trop vouloir prouver que la Terre est plate (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"Mad Mike" Hughes s'est tué avec sa fusée, à trop vouloir prouver que la Terre est plate (vidéo)

Publié le 25/02/2020 à 10:35 - Mise à jour à 10:37
Ben Bishop / Youtube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A

L'Américain voulait vérifier, par ses propres moyens, que la Terre était bien plate. Michael Hughes, dit Mad Mike, n’a pas survécu à sa dernière tentative: sa fusée artisanale à vapeur s’est crashée dans le désert californien quelques secondes après son décollage.

On le surnommait «Mad Mike ». Le platiste Michael Hughes est décédé samedi dans le crash de sa fusée artisanale: convaincu depuis toujours qu’elle est plate «comme un frisbee», il voulait, de ses propres yeux, voir la forme de notre planète. Pour ce faire, il souhaitait se rapprocher de la ligne de Karman, cette limite entre l’atmosphère terrestre et l’espace située à 100 km du sol.

 

Incident technique

Sa fusée devait ainsi lui permettre de monter à au moins 5000 pieds, soit 1,5 km. Mais quelques secondes après son décollage, l’engin et son pilote, âgé de 64 ans, se sont écrasés dans le désert californien. Ce sont vraisemblablement les parachutes, qui doivent amortir l’atterrissage, qui ont gêné le décollage. Ralentissant l’ascension de la fusée, ils ont entraîné son inexorable chute

L’accident a été intégralement filmé car le projet de Michael Hughes était suivi par les caméras de la chaîne Science Channel et devait fait l’objet d’une nouvelle émission intitulée «Homemade Astronauts».

Sa troisième tentative lui aura été fatale
Si cette tentative de réaliser son rêve fut la dernière, Mad Mike n’en était pas à son coup d’essai. Et s’il a perdu la vie ce samedi 22 février, il avait déjà frôlé la mort à plusieurs reprises. En 2014, il avait failli périr dans l’explosion de sa fusée. Dans une nouvelle tentative, en 2018, il avait réussi à dépasser 500 mètres d’altitude avant que son appareil ne retombe au sol. Les parachutes avaient cette fois amorti la chute. 

Mike n’aurait pu mourir différemment selon son attaché de presse
Son associé dans cette aventure, le créateur d’engin à grande vitesse Waldo Stakes, qui a assisté à l’accident, n’est sans doute guère surpris par ce drame. Dans une interview au site spécialisé Space.com, il avait ainsi déclaré, en 2019: «Lorsque l’on grimpe dans la fusée, on sait qu’il y a 50% de chances de ne pas en redescendre. Mais, avait-il ajouté, Mike est un casse-cou et il veut prendre ce risque.»

De fait, Mike est mort en essayant de réaliser son rêve. D’ailleurs, pour son attaché de presse Darren Shuster, «quand Dieu a créé Mike, il a brisé le moule. L’homme a vécu pour repousser les limites. Il ne serait pas sorti autrement. RIP ».  

 

A lire aussi: Qui est Yusaku Maezawa, le milliardaire qui s'envolera vers la Lune dans la fusée d'Elon Musk?

 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Mad Mike pensait que la Terre est plate comme un frisbee et voulait la voir de très haut, de ses propres yeux

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-