Maëlys - Alain Jakubowicz maintient sa défense: le vrai coupable était au mariage entre 3h15 et 3h30

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Maëlys - Alain Jakubowicz maintient sa défense: le vrai coupable était au mariage entre 3h15 et 3h30

Publié le 24/01/2018 à 13:39 - Mise à jour à 14:04
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ce mercredi, Alain Jakubowicz, l'avocat de Nordahl Lelandais, a insisté sur l'épineuse question de l'horaire exacte de la disparition de Maëlys, des proches de l'enfant assurant qu'elle a disparu à 3h15 environ (et non 2h45 comme le maintient l'accusation). Il a en outre évoqué les "incohérences" de l'enquête et le rôle néfaste (selon lui) des médias.

Il a gardé le même ton, offensif et outré, qu'il avait eu lorsqu'il s'était exprimé pour la première fois sur BFMTV pour défendre son client. Ce mercredi 24, Alain Jakubowicz était en direct à l'antenne de RTL pour intervenir au lendemain du rejet par la justice de la demande de remise en liberté de Nordahl Lelandais, le principal suspect dans la disparition de Maëlys.

Sans grande surprise, dans une enquête sur la disparition de Maëlys qui piétine, le défenseur de l'ancien militaire a rappelé qu'il y a "un nombre d'incohérences" dans le dossier. Et principalement sur la question de l'horaire de disparition de la petite fille.

L'avocat estime en effet que plusieurs membres de la famille de Maëlys affirment avoir vu pour la dernière fois l'enfant autour de 3h10 ou 3h15. France-Soir dévoilait d'ailleurs plusieurs de ces témoignages sur les réseaux sociaux avant qu'ils ne deviennent indisponibles.

Or, à cette heure-ci, Nordahl Lelandais avait quitté la salle (à 2h46 précisément) et ne reviendra que 39 minutes plus tard. Il sera d'ailleurs aperçu à son retour et quittera la soirée à 3h55 alors que les invités cherchent la fillette.

C'est en substance la même stratégie que celle évoquée lors de la précédente interview sur BFMTV, mais sans insister cette fois-ci sur la question de l'image de vidéosurveillance captée, et dont l'avocat assurait qu'il s'agissait d'un "décolleté de femme".

Lire aussi: Maëlys: Nordahl Lelandais accablé par des nouveaux témoignages, l'heure du crime au centre de l'enquête

Alain Jakubowicz a tenu également à lancer une pique à l'encontre de la press: "Les médias et l'opinion publique ne fixeront pas le rythme de ce dossier" assène-t-il accusant ces derniers d'un "acharnement évident" contre le suspect, ce qui "fausse les données de la justice".

Pour semer le trouble (légitime?), l'avocat rappelle enfin que la volonté de l'accusation de ne considérer que l'heure de 2h46 comme celui de l'enlèvement (la thèse selon laquelle Nordahl Lelandais est donc le ravisseur) empêche de retrouver celui qui pourrait être le vrai auteur du crime. On est tellement convaincus que c'est lui, qu'on néglige toute autre piste et cela est révoltant" lance l'avocat pour qui l'investigation devrait se pencher sur les personnes encore présentes à la fête entre 3h15 et 3h30.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Maëlys a-t-elle été enlevée à 2h45 ou à 3h15? C'est là la clé de l'enquête.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-