Maëlys aurait eu 10 ans, l'hommage de sa mère sur Facebook

Maëlys aurait eu 10 ans, l'hommage de sa mère sur Facebook

Publié le 07/11/2018 à 10:14 - Mise à jour à 10:39
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le 5 novembre, Maëlys de Araujo aurait fêté ses 10 ans. Sa mère a publié sur Facebook un hommage poignant pour son enfant morte sous les coups de Nordahl Lelandais, selon les aveux de ce dernier.

Elle ne verra jamais ses 10 ans, elle qui aurait dû les fêter avec les siens le 5 novembre. Car Maëlys de Araujo a croisé, une nuit d'août 2017, la route de Nordahl Lelandais qui va lui donner la mort dans une zone industrielle et commerciale déserte de Pont-de-Beauvoisin (Savoie) avant d'abandonner son cadavre dans une zone sauvage.

La mère de Maëlys a décidé de rendre hommage à sa petite fille disparue sur sa page Facebook en procédant comme elle l'a déjà fait à plusieurs reprises: une succession de photos de l'enfant sur fond musical. La chanson, Je te le donne du duo Vitaa et Slimane, résonne devant le défilé des clichés de l'enfant montrant une Maëlys souriante, joueuse, heureuse, et qui avait la vie devant elle (voir ici).

"Il y a 10 ans, notre rayon de soleil illumait (sic) notre vie, Maëlys tu aurais dû fêter tes 10 ans aujourd'hui, le 5 novembre 2008 était l'un des plus beaux jours de ma vie. Ces années passées auprès de toi mon poussin ont été exceptionnelles, rempli de joie, de bonheur..." écrit la mère éplorée.

Lire aussi: Le témoignage glaçant des parents de Maëlys sur le "menteur" Nordahl Lelandais

Comme dans la plupart de ses hommages, sa mère rappelle toute la détestation qu'elle a pour celui qui a avoué avoir tué son enfant après avoir nié pendant six mois. "Tu manques à ma vie, je suis brisée, j'ai tellement de haine envers ce monstre, il aurait jamais dû exister, ce monde est injuste".

Dans une interview au Dauphiné libéré publié dimanche 4, Jennifer de Araujo est revenue sur sa rencontre avec Nordahl Lelandais, alors qu'elle cherchait désespérément sa fille dont la disparition avait été remarquée. Elle s'est souvenue lui avoir demandé s'il avait vu son enfant. "Quand je lui demande s’il a vu Maëlys, il me dit «non je ne l’ai pas vue» sur un ton… comme s’il se demandait pourquoi je lui posais cette question". La fillette était déjà morte sous les coup de son bourreau.

Voir aussi:

Nordahl Lelandais affirme qu'Arthur Noyer s'est réincarné en Maëlys

Reconstitution: ces 39 minutes où Lelandais a tué la petite Maëlys

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La petite Maëlys de Araujo aurait eu 10 ans le 5 novembre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-