Maëlys - Enquête: conférence de presse ce jeudi après l'audition de Nordahl L. [MAJ]

Maëlys - Enquête: conférence de presse ce jeudi après l'audition de Nordahl L. [MAJ]

Publié le 30/11/2017 à 12:21 - Mise à jour à 17:35
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Nordahl Lelandais est interrogé ce jeudi par les trois juges d'instruction en charge de l'enquête. Il sera questionné sur plusieurs éléments troubles, dont certains ont été évoqués dans des auditions en garde à vue qui ont été annulées. Une conférence de presse se tiendra à l'issue de cette audition. [Article mis à jour]

La journée d'audition s'annonce longue. Dans la foulée de l'annulation d'une partie (mais pas de l'intégralité) des auditions de Nordahl Lelandais par la Cour d'appel de Grenoble, suite à la requête en nullité déposée par son avocat Maître Alain Jakubowicz, l'ancien militaire de 34 ans est de nouveau entendu par les trois juges d'instruction.

Mise à jour à 17h36: La conférence de presse ne devrait débuter qu'en début de soirée au moins, après la fin de l'audition de Nordahl Lelandais, selon une source proche du dossier.

Les magistrats devraient revenir sur les nombreux points d'ombre, mais qui ne constituent pas pour l'instant des charges irréfutables. Que ressortira-t-il de ces interrogatoires, les seuls depuis le 3 septembre et les premiers où le suspect sera assisté de son nouvel avocat? Difficile encore de savoir si le suspect va garder sa position inflexible (il est d'ailleurs toujours présumé innocent) ou s'il va commencer à s'expliquer sur certaines incohérences dans son discours. Incohérences qui ne démontrent d'ailleurs pas pour autant son implication.

Lire aussi: Maëlys: la justice annule les premières auditions, Nordahl L. de nouveau face aux juges

Outre les éléments annulés ce jeudi matin, sur lesquels les juges reviendront peut-être, les magistrats pourraient interroger Nordahl Lelandais sur les images de vidéosurveillance montrant un véhicule avec une forme vêtue de blanc sur le siège passager. Les enquêteurs présument qu'il s'agit de la voiture du trentenaire, même si cette affirmation reste sujette à caution (la plaque d'immatriculation n'est par exemple pas visible). L'avocat du suspect pourrait d'ailleurs jouer sur la fiabilité incertaine du cliché pour esquiver les questions. A moins que les juges eux-mêmes ne considèrent l'élément comme trop incertain.

On en saura cependant plus ce soir. En effet, le procureur de la  République de Grenoble Jean-Yves Coquillat a annoncé la tenue d'une conférence de presse à l'issue de l'audition. Il y évoquera les avancées de l'enquête, même si à l'heure actuelle, nul ne sait avec exactitude ce qui est arrivé à la petite Maëlys, cette nuit d'été, à la salle polyvalente de Pont-de-Beauvoisin. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nordahl Lelandais a été conduit au palais de justice de Grenoble.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-