Maëlys: les parents prendront la parole ce jeudi, une première depuis l'aveu de Nordahl Lelandais

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Maëlys: les parents prendront la parole ce jeudi, une première depuis l'aveu de Nordahl Lelandais

Publié le 08/03/2018 à 15:56 - Mise à jour à 16:04
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ce jeudi en début de soirée, les parents de Maëlys de Araujo prendront la parole devant la presse depuis un hôtel de Lyon. Une première depuis la découverte des restes de leur enfant sur indication de Nordahl Lelandais.

Ils n'ont rien dit depuis six mois. Et, par la voix de leur avocat qui en a fait l'annonce, ils vont s'exprimer devant les médias. Joachim De Araujo et Jennifer Cleyet-Marrel, les parents de Maëlys tiendront une conférence de presse ce jeudi 8.

Ils seront en direct de l'hôtel Warwick Reine Astrid dans le 6e arrondissement de Lyon. Aux côtés de leur avocat, ils prendront la parole à 18h30. La chaîne BFMTV a déjà confirmé qu'elle diffuserait l'allocution des parents en direct.

Que diront ceux qui n'ont pris qu'une seule fois la parole le 28 septembre pour exhorter Nordahl Lelandais à dire ce qu'il savait sur l'affaire? Les parents de l'enfant n'ont jamais fait mystère de leur conviction que l'ex-militaire de 35 ans était celui qui avait enlevé et tué leur enfant, cette nuit du 26 au 27 août en marge d'un mariage dans la salle polyvalente de Pont-de-Beauvoisin.

Lire aussi: Affaire Maëlys: la mère publie un message émouvant à sa fille, "qu'est-ce qu'il t'a fait ce monstre?"

Il faudra attendre le 14 février pour que leur appel soit entendu. Ce jour-là, Nordahl Lelandais admet son implication dans  la mort de la petite fille de huit ans, ce qu'il avait formellement nié pendant cinq mois et demi. Il reconnaît l'avoir emmené en contrebas de sa maison à Domessin, où la fillette aurait "accidentellement" perdu la vie, avant d'emmener sa dépouille au petit matin dans un lieu difficilement accessible entre les communes de Saint-Franc et d'Attignat-Oncin, en Savoie à une quinzaine de minutes en voiture de son domicile.

Depuis, le suspect s'est de nouveau muré dans le silence. Reconvoqué une semaine plus tard par les juges d'instruction, il n'a fait aucune déclaration sur les circonstances exactes de la mort de Maëlys qui demeure encore un mystère.

"Ce nouveau silence devant les magistrats instructeurs constitue une injure manifeste faite aux proches de la jeune victime" avait alors déclaré Maître Rajon. Les parents ont toujours critiqué, dans des termes souvent peu amènes sur les réseaux sociaux, le comportement du suspect qui ne dévoile des éléments que lorsqu'il se retrouve devant un fait accompli.

Que ce soit la présence d'une trace ADN de l'enfant au moment de la mise en examen le 3 septembre, d'une trace de sang dans le coffre après un désossage de la voiture, quelques jours avant l'aveu du 14 février.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les parents ne se sont exprimés publiquement qu'une seule fois, en septembre 2017.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-