Maison de l'horreur: la mère "souriait" lorsque la police a découvert les enfants enchaînés

Maison de l'horreur: la mère "souriait" lorsque la police a découvert les enfants enchaînés

Publié le 16/01/2018 à 10:32 - Mise à jour à 10:39
©Facebook
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une "maison de l'horreur" a été découverte lundi en Californie. Treize enfants, âgés de 2 à 29 ans, étaient retenus dans des conditions terribles, certains étaient enchaînés à leur lit, dans la maison par leurs parents qui ont été incarcérés.

Ce qu'on découvert les policiers dans cette "maison de l'horreur" en Californie fait particulièrement froid dans le dos. Treize frères et sœurs enfermés, dont un bébé de deux ans, certains enchaînés dans une pièce sombre et nauséabonde, affamés par leurs propres parents, ont été découverts lundi 15 dans une petite propriété à Perris, une petite ville à proximité de Los Angeles.

David Turpin et son épouse Louise, âgés respectivement de 57 et 49 ans, n'ont pour l'heure pas expliqué pourquoi plusieurs de leurs enfants ont été retrouvés entravés à leur lit dans le noir et dans une odeur pestilentielle. Les petites victimes présentaient des états de malnutrition avancée.

Lire aussi - Maison de l'horreur en Californie: 13 frères et soeurs enfermés, certains enchaînés

C'est l'une des sœurs, âgée de 17 ans, qui a mis fin au cauchemar de la fratrie dont le plus âgé à 29 ans et le plus jeune 2. Elle est parvenue à s'échapper et a appelé dimanche matin le numéro d'urgence 911 depuis un appareil portable trouvé dans la maison.

Les policiers qui ont procédé à l'intervention dans cette maison de l'horreur, ont expliqué que la mère était "tout sourire" lorsque les forces de l'ordre ont découvert les enfants enchaînés. Sourire dont elle ne s'est pas départie lors de son arrestation. Elle a simplement "craché deux fois par terre" rapporte le Daily Mail.

Les grands-parents paternels de ces enfants ont confirmé, à la chaîne américaine ABC News, que leurs petits-enfants étaient scolarisés à domicile. James et Betty Turpin se sont dit "choqués et surpris" par les accusations portés à l'encontre de leur fils David. Ils affirment ne pas avoir fréquenté la famille depuis au moins cinq ans.

Sur une photo publiée sur Facebook en avril 2016, les 13 enfants apparaissent avec leurs parents, tout sourire et portant le même tee-shirt rouge avec chacun un numéro, semblant les classer par âge on y voit notamment "thing 3" ("chose 3"), "thing 5" ou encore "thing 12", semblant faire référence aux enfants malicieux du livre "The Cat in the Hat" (Chat dans un chapeau) très populaire aux Etats-Unis.

L'ensemble des enfants a été hospitalisé alors que les parents ont été mis en examen et incarcérés pour "torture" et "mise en danger d'enfants". Leur caution s'élève à neuf millions d'euros. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Louise Turpin était "tout sourire" lorsque la police a découvert ses enfants enchaînés à leur lit.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-