Maltraitance animale: L214 dénonce deux nouveaux abattoirs (VIDEO)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Maltraitance animale: L214 dénonce deux nouveaux abattoirs (VIDEO)

Publié le 29/06/2016 à 10:45 - Mise à jour à 10:54
©Capture d'écran YouTube/L214
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

L'association L214 a de nouveau publié mercredi plusieurs vidéos dénonçant la maltraitance des animaux dans les abattoirs. Elle a pu s'infiltrer et tourner ces images dans deux établissements de l'Hérault et des Alpes-Maritimes, contre lesquels elle a déposé plainte.

Une association de défense des animaux, L214, a rendu publique ce mercredi 29 plusieurs vidéos dénonçant de mauvais traitements envers les animaux dans deux abattoirs du sud de la France, à Pézenas (Hérault) et Puget-Théniers (Alpes-Maritimes). L’association a annoncé, dans un communiqué, avoir "porté plainte pour maltraitance et actes de cruauté contre les deux établissements".

"L214 rend publique une nouvelle vidéo montrant des actes de maltraitance, des violations de la réglementation, et des animaux en grande souffrance au moment de leur mise à mort", écrit l'association dans un communiqué.

Les images ont été tournées entre novembre 2015 et mai 2016, précise l'association. Les images, publiées mercredi matin sur le site internet du Monde, montrent des chevaux "parfois tirés au treuil jusque dans le box d'abattage".

Par ailleurs, "les dispositifs d'étourdissement étant inadaptés ou défaillants, les cochons reçoivent des chocs électriques avant d'être vraiment insensibilisés", dénonce l’association. Les moutons "sont suspendus encore conscients en cours de saignée.... les bovins sont saignés sans étourdissement, par cisaillement, et le sacrificateur revient découper dans la gorge des animaux conscients", selon L214.

Dans l'abattoir du Mercantour "les conditions d'abattages des bovins sont moyenâgeuses" et "de nombreux moutons sont suspendus conscients en cours de saignée".

En visite surprise le 7 mai à l'abattoir de Pézenas, le député LR de l'Hérault Elie Aboud, membre de la commission d'enquête parlementaire sur les abattoirs, n'avait constaté "aucun dysfonctionnement".

Une commission d'enquête parlementaire sur "les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français" a été créée après la diffusion ces derniers mois par l'association L214 de vidéos révélant des mauvais traitements dans les abattoirs gardois d'Alès et du Vigan, puis dans celui du Pays de Soule, à Mauléon-Licharre (Pyrénées-Atlantiques).

Lire aussi notre dossier "Comment mieux consommer de la viande?"

(Voire ci-dessous l'une des vidéos tournées par L214 dans l'abattoir de Pézenas. Ces images peuvent choquer):

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les vidéos dévoilés par L214 montrent notamment des animaux abattus alors qu'ils n'ont pas été étourdis.

Newsletter





Commentaires

-