Manche: ils violent une ponette et l'abandonnent agonisante sur un parking

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Manche: ils violent une ponette et l'abandonnent agonisante sur un parking

Publié le 12/07/2019 à 17:32 - Mise à jour à 17:45
©Shagshag/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Dans la nuit du dimanche 7 au lundi 8, des personnes non identifiées ont pris une ponette dans un champ avant de la torturer sexuellement et de la laisser gisante dans un parking. L'animal appartient à un handicapé. Une plainte a été déposée.

C’est un acte de cruauté animale particulièrement atroce que révèle La Presse de la Manche jeudi 11. Dans la nuit du dimanche 7 au lundi 8, une ponette a été retirée par des inconnus de son champ avant de subir des atteintes sexuelles et de finir, blessée, abandonnée dans un parking.

Les faits se sont déroulés à Carquebut dans la Manche. L’animal, âgé de 19 ans, appartient à un handicapé. C’est une riveraine qui, trouvant l’animal agonisant dans un parking, a appelé les autorités. Un vétérinaire, constatant que la bête est pucée, n’a pas eu beaucoup de mal à retrouver d’où venait l’animal.

Les détails des sévices sont atroces: la ponette souffre de multiples hémorragies consécutives à l’introduction d’objets dans son vagin. L’animal souffre toujours de la présence d’importants caillots plusieurs jours après les faits.

Interrogé par la presse locale, la sœur du propriétaire exprime sa colère: "La ponette est très douce, gentille et se laisse approcher très facilement. Ses tortionnaires en ont profité. Mon frère fait de l’équithérapie et a une vraie complicité avec cet animal dont il s’occupe depuis 19 ans. Nous ne lui avons pour le moment rien dit, il pourrait ne pas comprendre".

Lire aussi - Caen: une chienne victime de zoophilie secourue

La même a publié sur Facebook un message de colère dénonçant des "pervers" et des "sauvages" qui "ont faits (sic) du mal à la ponette en lui introduisant des choses dans l’anus".

Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie de Sainte-Mère-Eglise.

Voir aussi:

Le gang zoophile violait des animaux dans une "ferme" et forçait un ado à participer

Il propose une relation zoophile avec ses 3 chiens à une femme, c'est une policière infiltrée

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le poney a été abandonné après avoir été martyrisé par ses tortionnaires (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-