Marne: les gendarmes retrouvent sa Peugeot 104 volée il y a 38 ans

Marne: les gendarmes retrouvent sa Peugeot 104 volée il y a 38 ans

Publié le 01/09/2017 à 07:26 - Mise à jour à 07:32
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La gendarmerie de la Marne a fait savoir jeudi qu'elle avait retrouvé une voiture volée en 1979 dans un étang, grâce à la sécheresse. Les militaires ont pu identifier son propriétaire à qui elle devrait donc être restituée 38 ans plus tard.

Voilà bien la preuve qu'il ne faut jamais désespérer. Une personne dont la voiture a été volée en 1979 à Reims va pouvoir enfin la récupérer. Le véhicule a en effet été retrouvé lundi 28 par les gendarmes de la Marne dans un étang. Ils ont réussi à localiser le dernier propriétaire de cette Peugeot 104 de 1975. Les militaires ont relaté jeudi 31 août cette insolite affaire sur leur page Facebook.

"Lundi 28 août, la communauté de brigades de Châlons-en-Champagne est sollicitée par le propriétaire d’un étang qui a eu la désagréable surprise de découvrir dans celui-ci un véhicule immergé, recouvert de vase, rendu visible en raison de la sécheresse actuelle", racontent-ils. Aucun corps n'ayant été repéré par les plongeurs, la voiture a pu être extraite de l'eau.

A alors commencé un fastidieux travail de recherche. Car si, par chance, les plaques d'immatriculation étaient toujours là, l'affaire est tellement vieille que le dossier n'était pas informatisé. Une fois le propriétaire prévenu, il a également fallu informer son assureur qui ne pensait certainement pas avoir un jour des nouvelles de cette voiture, 38 ans après son qu'elle a été dérobée. Elle doit être restituée au propriétaire. Reste à savoir ce qu'il compte faire d'une voiture, certes de collection, qui pourrait avoir passé quatre décennies sous l'eau.

Le voleur, lui, courrait toujours, même s'il n'en a plus vraiment besoin. En effet, les délits se prescrivent six ans après l'infraction. Il ne devrait donc pas être inquiété, même s'il était retrouvé. En revanche, le propriétaire pourrait lui demander des comptes.

Les gendarmes semblent en tout cas s'être amusés de cette découverte insolite. "Les investigations ayant été menées par un gendarme affecté il y a moins d’un mois au sein de la COB, peut-être avons-nous dénicher le spécialiste des affaires anciennes à résoudre?" concluent-ils sur Facebook.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes ont dû fouiller dans les archives papier pour retrouver le propriétaire du véhicule.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-