Marseille: armé d'une barre de fer et visiblement fou, il sème la terreur dans le métro

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Marseille: armé d'une barre de fer et visiblement fou, il sème la terreur dans le métro

Publié le 18/06/2017 à 09:42 - Mise à jour à 09:45
©Ingolf/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Vendredi dans la soirée, un homme a semé la terreur dans le métro de Marseille en frappant les vitres d'une rame en tenant visiblement des propos incohérent. Les passagers ont réussi à s'enfuir et personne n'a été blessé. L'individu a été arrêté.

Il n'y a aucun blessé. Et, considérant la promiscuité des lieux et le profil de l'agresseur ce bilan positif est quasiment miraculeux. Vendredi 16, dans la soirée, un homme armé d'une barre de fer a été pris d'un coup de folie alors qu'il se trouvait dans le métro de Marseille. Visiblement dérangé psychologiquement, et ne visant personne en particulier, il n'a frappé personne directement et a fini par être maîtrisé par les forces de l'ordre.

Les faits se déroulent à 22h10 sur la ligne 2 du métro de la cité phocéenne. Un homme,"de type africain" d'une quarantaine d'années et vêtu d'un jogging selon les témoignages, pénètre dans une rame avec une barre de fer. Il commence à évoquer des problèmes conjugaux et finit par frapper la vitre. Celle-ci se brise, l'homme passe sa tête à travers et déverse un flot d'insultes sur les personnes qu'il croise.

Selon un autre témoin, les gens terrorisés forcent les portes de la rame et commencent à s'enfuir. Une attitude qui déclenche la colère du l'assaillant qui va alors enchaîner les coups de barre de fer, mais sans viser réellement les passagers. La trentaine de personnes présentes dans le métro s'en tireront sans aucune blessure… mais sans doute avec une frayeur immense.

L'homme sera finalement arrêté par la police qui interviendra sur les lieux. Des témoins dénoncent d'ailleurs la lenteur de l'intervention des forces de l'ordre. En plein état d'urgence, et pour répondre au cas d'un homme armé et attaquant des transports en commun, les témoins expliquent que la police a mis 20 minutes à intervenir.

Une certaine confusion règne d'ailleurs sur ce fait divers. En effet, dans un premiers temps, ce n'est pas une barre de fer mais ni plus ni moins qu'un fusil de chasse qui a été décrit comme étant l'arme de l'assaillant. Les bandes vidéos sont en cours d'étude pour comprendre le déroulé exact des faits.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a semé la terreur dans le métro de Marseille

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-