Marseille cité Air Bel (11e): coups de feu et bagarre près d'une école, un homme blessé se réfugie dans l'établissement

Marseille cité Air Bel (11e): coups de feu et bagarre près d'une école, un homme blessé se réfugie dans l'établissement

Publié le 20/09/2017 à 09:11 - Mise à jour à 09:18
© Bertrand GUAY / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après avoir été violemment agressé sur un point de deal, un jeune homme a trouvé refuge dans une école d'une cité sensible de Marseille (Air Bel, 11e arr.).

Les enfants ont eu très peur. Un homme s'est réfugié dans une école accueillant maternelle et primaire après avoir été pris pour cible par plusieurs autres individus, mardi 19 en pleine après-midi dans le quartier sensible de la cité Air Bel de Marseille (11ea arr.). La bagarre se serait déroulée sur un lieu de deal de drogue installé tout près de l'établissement, selon La Provence.

Il était 16h, presque l'heure de sortie pour les plus petits, lorsque des coups de feu ont été entendus par des témoins qui ont immédiatement appelé la police. Selon leur description, un groupe d'individus s'en serait pris à deux jeunes, les frappants violemment notamment à coups de crosse d'une arme de poing. Les agresseurs auraient ensuite tiré en l'air. Le tout sous le regard apeuré d'enfants de CM1 qui étaient à l'extérieur pour leur cour de sport.

C'est alors que l'une des victimes s'est réfugiée dans l'école, où le personnel l'a pris en charge en lui offrant un verre d'eau, selon La Provence. Il se serait toutefois éclipsé avant l'arrivée de la police. Les agents ont fouillé le secteur sans le retrouver ni identifier de traces de coups de feu (douilles), laissant supposer que les tirs aient pu être ceux d'une arme de type "air soft" (pistolet à bille à air comprimé).

Le maire de la ville Jean-Claude Gaudin a annoncé la mise en place d'une cellule psychologique afin de prendre en charge les enfants et le personnel. "J'ai immédiatement exigé le renforcement de la sécurité aux abords de l'établissement pour permettre aux élèves et aux professeurs de reprendre leurs activités dans les meilleures conditions et les plus brefs délais", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les faits se sont déroulés en plein après-midi tout près d'une école maternelle et primaire (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-