Marseille: l'enseignante couche avec des lycéens, ils lui extorquent de l'argent

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Marseille: l'enseignante couche avec des lycéens, ils lui extorquent de l'argent

Publié le 10/09/2018 à 20:30 - Mise à jour à 20:35
©Capture d'écran Google Maps
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le journal "La Provence" dévoile une affaire embarrassante dans le lycée Camille Jullian de Marseille: une enseignante s'est laissée aller à des relations intimes avec plusieurs élèves mineurs qui ont fini par la faire chanter pour lui extorquer des faveurs sexuelles et de l'argent.

Elle a franchi la ligne rouge avec cinq de ses élèves. Et certaines de ses "victimes" ont voulu la faire chanter. Une enseignante marseillaise de 37 ans est poursuivie pour des relations sexuelles avec cinq lycéens, dont trois n'ont que 15 ans. La trentenaire s'est retrouvée coincée par les dénonciations de ses collègues et les sollicitations répétées des jeunes qui lui extorquaient de l'argent contre la menace de publier des clichés compromettants.

L'enseignante, qui exerçait depuis une dizaine d'années années au lycée professionnel Camille Jullian à Marseille, a dérapé fin 2017 en marge d'une sortie scolaire comme le rapporte La Provence. La trentenaire s'est rapprochée de deux jeunes et réalise avec deux des photos intimes. Elle venait de mettre le doigt dans l'engrenage. Pendant trois mois, plusieurs jeunes, cinq en tout, vont se servir de ces clichés pour obtenir des faveurs sexuelles, n'hésitant pas à se présenter au domicile de l'enseignante. Si elle refuse, les photos seraient diffusées sur les réseaux sociaux. Alors elle a accepté de coucher avec cinq mineurs, selon sa version des faits.

Mais les lycéens vont la faire chanter avec d'autres exigences que le sexe. Ils veulent maintenant de l'argent. L'enseignante versera en tout 7.000 euros pour ne pas voir les clichés se répandre sur Internet.

Voir aussi - Aide sociale à l'enfance: un inspecteur accusé de viol sur mineure

La professeure fautive sera dénoncée dans un premier temps par ses collègues juste avant les vacances d'été. Placée en garde à vue mi-août, elle décide de tout avouer. Déférée devant le parquet, elle a été laissée libre sous contrôle judiciaire et sera poursuivie pour atteintes sexuelles sur mineurs de plus de 15 ans par personne ayant autorité et corruption de mineurs. Deux des mères des cinq jeunes impliqués ont décidé aussi de porter plainte. L'enseignante a été suspendue.

Lire aussi:

Consentement sexuel des mineurs: 500.000 signatures contre la loi Schiappa

Paris - Viols au foyer, la mineure accuse le vigile 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'enseignante travaillait au lycée Camille Jullian.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-