Marseille: le centre pénitentiaire des Baumettes vidé de 600 détenus qui sont incarcérés dans la nouvelle prison

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Marseille: le centre pénitentiaire des Baumettes vidé de 600 détenus qui sont incarcérés dans la nouvelle prison

Publié le 15/05/2017 à 09:58 - Mise à jour à 10:14
© BERTRAND LANGLOIS / POOL/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Salle de musculation, gymnase, cellules "plus ergonomiques", salon de coiffure: près de 600 détenus hommes disent adieu dimanche aux bâtiments décrépis et vétustes des Baumettes historiques, pour être transférés sous bonne escorte dans la nouvelle prison voisine des Baumettes II.

Cartons en mains, ils ont quitté la célèbre prison des Baumettes de Marseille dimanche 14. Près de 600 détenus ont rassemblé leurs effets personnels pour être transférés vers le nouveau centre pénitentiaire de la cité phocéenne, situé à proximité de l'ancien, et sobrement nommé Baumettes II. Ce lundi 15, ce sont une centaine de détenues femmes qui doivent également être transférées.

Avec ce premier transfert, qui doit être suivi d'autres dans l'année vers des établissements pénitentiaires d'Aix-en-Provence ou de Draguignan, le cauchemar des Baumettes touche progressivement à sa fin. Avec 1.620 hommes et 109 femmes détenus, pour une capacité respective de 1.153 et 67 places, les Baumettes étaient le plus important établissement pénitentiaire de Provence-Alpes-Côte-d'Azur.  

Ces dernières années, l'établissement marseillais était devenu un symbole de délabrement des centres de détention français. En décembre 2012, le contrôleur général des prisons avait critiqué son état, dénonçant surpopulation, insalubrité, rats qui pullulent, douches cassées et crasseuses, et obligeant les autorités à lancer un plan. Ce bâtiment des années 30 sera détruit dans un an pour laisser sa place un nouvel établissement, les Baumettes III, annoncé pour 2021.

Les Baumettes II offrent "des conditions d'hébergement qui sont dignes et satisfaisantes par rapport à ce que les détenus ont connu jusqu'à maintenant", souligne la directrice des deux établissements, Christelle Rotach. Les nouvelles cellules accueilleront quatre pensionnaires contre six dans l'ancienne prison. A noter que les nouveaux locaux sont prévus pour faciliter le travail des surveillants.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ces dernières années, l'établissement marseillais était devenu un symbole de délabrement des centres de détention français.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-