Marseille: Les faux policiers tombent sur un vrai membre de la Bac

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Marseille: Les faux policiers tombent sur un vrai membre de la Bac

Publié le 14/02/2019 à 08:07 - Mise à jour à 08:08
©Witt/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Trois individus connus de la justice qui se faisaient passer pour policiers sont tombés sur un vrai membre de la Bac, dans la nuit de mardi à mercredi à Marseille. Ils ont été interpellés et "chambrés" par la Police nationale.

"La Bac c'est moi". C'est ainsi que trois jeunes individus ont été reçus par l'homme qu'ils ont tenté d'arrêter en se faisant passer eux-mêmes pour des membres de la Brigade anti-criminalité. Ils ont finalement été interpellés.

Cette histoire d'arroseurs arrosés s'est nouée à Marseille dans la nuit de mardi à mercredi. Un membre  de la Bac-Nord de la ville rentrait chez lui au volant de sa BMW, lorsqu'une Ford Fiesta équipée d'un gyrophare bleu a commencé à le "coller" tout en faisant des appels de phares et en lui intimant l'ordre de s'arrêter.

Un manège qui aurait peut-être pu convaincre un citoyen lambda, mais qui a éveillé les soupçons du professionnel. Tout en se garant, il a donc préparé son arme de service. Les trois jeunes hommes souhaitaient-ils braquer l'homme et lui voler sa voiture? Il ne leur a pas laissé le temps de s'expliquer, montrant son arme en répondant "La Bac c'est moi".

Voir: Il dit à ses braqueurs de revenir plus tard (deux fois), ils obéissent (vidéo)

Le trio de pieds-nickelés s'est enfuit mais a été pris en chasse par leur "victime". Ils ont finalement été contrôlés un peu plus loin par d'autres fonctionnaires. Là, ils ont affirmé être poursuivis par un homme armé, mais les policiers avaient été informés de la situation et les ont donc interpellés.

Les trois hommes ont affirmé avoir agi "pour rire", mais leur casier judiciaire ne plaide pas vraiment en leur faveur, rapporte La Provence. Agés de 19, 25 et 29 ans, ils sont déjà connus de la justice pour vol, violence routière, recel de stupéfiants et port d’arme.

Après cette interpellation peu banale, la direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône a salué "le sang froid et le professionnalisme de ce fonctionnaire". La Police nationale ne s'est pas privée de "chambrer" sur Twitter "ces talentueux malfrats (qui) ont décidément un bel avenir devant eux".

Lire aussi:

Les faux policiers torturent le vieil homme au Taser, 2 suspects arrêtés

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le membre de la Bac a pris en chasse les faux policiers.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-