Marseille: un Mirage français intercepte un avion d'Air Algérie

Marseille: un Mirage français intercepte un avion d'Air Algérie

Publié le 12/01/2018 à 11:14 - Mise à jour à 11:24
© SAM YEH / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un Boeing 737 qui volait de Constantine à Lyon a été intercepté par un Mirage français au dessus de Marseille mardi. L'appareil de la compagnie Air Algérie restait muet face au contrôle aérien et l'armée de l'Air a dû être dépêchée.

Un avion de la compagnie Air Algérie a été intercepté par un Mirage 2000 français mardi 9 alors qu'il volait au large de Marseille selon un communiqué de presse de l'armée de l'Air. Aucun incident n'a cependant été à déplorer.

le Boeing 737 assurait une liaison commerciale entre Constantine et Lyon mardi. Mais l'équipage de l'appareil est resté sans contact avec les contrôleurs aériens français pendant quelques temps. L'armée de l'Air a donc été dépêchée sur place, comme l'impose la marche à suivre dans ce cas de figure.

A voir aussi: Aéroport de Nice: un pilote confond voie de circulation et piste de décollage

"L'équipage du Mirage 2000 a pu s'assurer que le comportement douteux n'avait pas d'autre origine qu'un manquement à l'obligation de l'équipage du Boeing de maintenir un dialogue constant avec les aiguilleurs du ciel", a détaillé le communiqué.

Mais le temps que l'avion de chasse n'arrive, l'appareil rempli de passagers avait repris contact avec les contrôleurs français à terre, rien de grave dans cette absence momentanée de contact.

Une interception d'un avion par un autre de l'armée de l'Air consiste à envoyer un avion de chasse à proximité d'un appareil ayant un "comportement suspect": qui ne répond plus aux contrôles par exemple. Ainsi, les militaires peuvent s'assurer que tout est en ordre pour l'avion suspect et qu'il ne présente aucun danger pour la population et même ses passagers.

Ce genre d'interception n'est pas un fait rare cependant. En effet, comme l'a rapporté Europe 1 jeudi 11, chaque année l'armée de l'Air commande d'effectuer des vols de vérification à ses troupes. Ainsi un tel événement arrive une centaine de fois par an.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le mirage n'a rien remarqué d'anormal et a laissé le Boeing d'Air Algérie repartir.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-