Marseille: multiples agressions au couteau, la piste d’un déséquilibré privilégiée

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Marseille: multiples agressions au couteau, la piste d’un déséquilibré privilégiée

Publié le 26/08/2017 à 14:43 - Mise à jour à 14:47
©Bebert Bruno/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Trois personnes ont été agressées au couteau ce samedi à Marseille. L’individu a été interpellé. Il s’agirait d’un déséquilibré qui ferait l’objet d’une procédure de placement en établissement psychiatrique. Les trois victimes ont été hospitalisées.

Un homme aurait agressé trois personnes à coups de couteau ce samedi 26 à Marseille avant d'être interpellé. Selon les premiers éléments, rien ne permet de parler d’attaque terroriste et l’homme souffrirait de problèmes psychiatrique.

Les attaques ont eu lieu à partir de 7h, rapporte Le Point, d’abord rue Francis Davso, puis sur la Canebière située à quelques pâtés de maisons de là, et enfin place Jean Jaurès, toujours dans le même quartier des premier et cinquième arrondissements de Marseille.

La troisième agression concernait un homme de 55 ans qui a été blessé au niveau de l'arrière de l'oreille et de la tête. Les policiers municipaux sont intervenus et ont neutralisé l’agresseur -un certain Benoît L. selon l’hebdomadaire- à l’aide d’un pistolet à impulsions électriques. L’homme a ainsi pu être interpellé et sa victime prise en charge. Deux autres victimes présumées, l’une touchée à l’omoplate et l’autre au niveau du cou, se sont présentées à l’hôpital dans la matinée.

Si le mode opératoire peut évoquer une attaque terroriste dans le contexte actuel, c’est la piste de l’acte d’un déséquilibré qui semble privilégiée. En effet, dès la mi-journée, l'agresseur aurait fait l’objet d’une procédure de placement d’office en unité psychiatrique, en l’espèce à l'hôpital de la Conception, selon La Provence.

Cette affaire survient quelques jours après qu’un homme a fait un mort et plusieurs blessés également à Marseille, lundi 21, lors d’une course folle au volant de sa camionnette. Lui aussi aurait agit par "folie". Il avait des antécédents psychiatriques.

A la suite notamment de cette agression ainsi que des attaques de Barcelone -de nature terroriste, elles- le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a suggéré que l’information sur les individus dangereux soit mieux remontées depuis les psychiatres jusqu’aux services de sécurité.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'agresseur a été "tasé" par des policiers municipaux.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-