Marseille: son chien fait ses besoins devant un restaurant, un serveur lui fracture la jambe

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Marseille: son chien fait ses besoins devant un restaurant, un serveur lui fracture la jambe

Publié le 18/08/2017 à 16:46 - Mise à jour à 17:03
©Boris Horvat/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un trentenaire a été frappé par un serveur car son chien avait fait ses besoins devant un restaurant sur le Vieux-Port de Marseille, mercredi soir. Il souffre d'une double fracture du tibia-péroné.

Un homme souffre d'une double fracture après avoir été tabassé par le serveur d'un restaurant du Vieux-Port de Marseille, mercredi 16. Un homme promenait son chien avec sa petite-amie lorsque l'animal a fait ses besoins près d'un restaurant chic de la ville, rapporte La Provence. Dérangés par les excréments du chien, deux serveurs ont interpellé le couple.

Les employés du restaurant ont demandé aux deux amoureux de "déguerpir" rapporte le journal. Mais les échanges entre la victime et les serveurs ont rapidement viré à l'insulte jusqu'à ce qu'un serveur perde son sang froid. L'agresseur n'a pas supporté l'incivisme du propriétaire du chien et lui a asséné plusieurs coups.

Au final, la victime souffre "d'une double fracture tibia-péroné", rapporte une source policière proche de l'enquête au quotidien régional. Immédiatement hospitalisé, l'homme, âgé de 35 ans, a annoncé qu'il allait déposer une plainte contre son agresseur.

Le serveur, auteur des violences, s'est rendu au commissariat de Noailles afin de raconter aux enquêteurs sa version des faits. Il été placé en garde à vue.

Pour rappel, une personne poursuivie pour "coups et blessures" risque une peine de 1.500 euros d'amende si la victime souffre d'une blessure lui valant une "incapacité totale de travail (ITT) d'une durée inférieure ou égale à 8 jours" , de trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende si l'ITT prescrit dure plus de huit jours selon le site de l'administration française.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'altercation a eu lieu dans le Vieux-Port de Marseille. (Illustration)

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-